Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 22:56

 

 

 

 

Procès Bemba à huis clos, Bangui indexée

Radio Ndéké Luka Jeudi, 25 Octobre 2012 13:43

CPI

 « Au lieu de recueillir les versions des témoins à découvert, les dépositions se font, pour la plupart, à huis clos. Ce qu’il faut retenir de ces dépositions, c’est que l’Etat centrafricain a fourni uniformes, armes et munitions aux soldats du MLC dès leur arrivée en Centrafrique fin octobre 2002. Ces informations ont été révélées le 24 octobre 2012, par l’Agence Hirondelle, depuis la Haye, lors de la reprise du procès de Jean-Pierre Bemba devant la Cour Pénale Internationale (CPI).

Selon l’agence, au cours des deux dernières semaines, plusieurs fonctionnaires du régime du défunt président centrafricain Ange-Félix Patassé ont déposé sous des pseudonymes et à huis-clos.

L’Agence Hirondelle a aussi mentionné que depuis le début du procès, Jean-Pierre Bemba affirme qu’ « il n’avait pas le contrôle sur ses soldats envoyés en Centrafrique pour soutenir le régime menacé de l’ex président Patassé et qu’il ne peut, dès lors, être tenu pour responsable de leurs actes ».

Ces actes sont les meurtres, viols et les pillages décrits par les victimes lors de la première phase du procès dédiés aux témoins de l’accusation. Certains avaient identifié leurs bourreaux comme étant les membres du Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba notamment parce qu’ils parlaient Lingala, a poursuivi la même source.

Or, conclut l’agence, l’un des témoins de la Défense a affirmé que « des mercenaires congolais s’étaient également engagés du côté des rebelles de l’actuel président centrafricain François Bozizé. Selon la Défense, l’usage du Lingala ne peut, dès lors, permettre d’identifier les auteurs du crime ».

Jean-Pierre Bemba a été poursuivi pour crime contre l’humanité commis par ses milices en République Centrafricaine entre 2002- et 2003. Le chef du MLC avait secouru le régime du défunt candidat malheureux à la dernière présidentielle en RCA Ange-Félix Patassé, alors acculé par la rébellion de l’actuel maitre de Bangui François Bozizé.

 

Mission accomplie pour le DTN Goporo

 

basketball fauves

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 25 Octobre 2012 13:44

Le Directeur Technique National des Fauves centrafricains du basketball Fréderic Goporo s’est envolé dans la matinée de ce 25 octobre 2012 à destination des Etats Unis d’Amérique, son pays de résidence. Son départ intervient après qu’il ait brillamment qualifié en septembre dernier la République Centrafricaine à la phase finale de l’Afrobasket 2013. Ce grand rendez-vous aura lieu dans 9 mois en Côte d’Ivoire.

A l’issue du Tournoi de la Zone IV déroulé du 30 Septembre au 7 Octobre dernier à Bangui, date de l’obtention du ticket des Fauves, Frédéric Goporo s’est dit « satisfait du bilan de la participation de son équipe : 6 matchs joués, 5 victoires et une défaite face à la République Démocratique du Congo au match retour ».

Pour le DTN des Fauves, afin d’éviter toutes surprises et désagréments de dernières minutes, « c’est maintenant que le pays doit préparer cette 27ème édition de l’Afrobasket qui s’annonce rude. L’Equipe centrafricaine sera bien sûre composée des joueurs locaux et ceux de la diaspora ».

Pour rappel, les Fauves de Bas-Oubangui avaient occupé la 6èmeplace lors des éditions de l’Afrobasket 2009 et 2011 tenues respectivement à Tripoli et Madagascar.

 

Une bande de malfrats démantelée à Bangui

Jeudi, 25 Octobre 2012 13:41

 malfratsbg.gif

Une bande de malfrats vient d’être démantelée dans la nuit du 24 octobre à Bangui. Il s’agit d’un groupe de jeunes constitués en réseau et spécialisés dans des actes de braquage, de racket et de vols, dans différents secteurs de la ville de Bangui. Ces malfrats opèrent dans la capitale centrafricaine en faisant recours aux pratiques mystiques. Le chef du gang est un ressortissant congolais du nom d’Alphonse Nguebanga.

C’est le président de la Fédération Centrafricaine du Basketball, Joseph François Bozizé qui a personnellement dirigé l’opération qui a conduit à l’arrestation des membres du gang. Des informations qu’il a fournies à Radio Ndeke Luka, on retient que le réseau est constitué d’une quinzaine de personnes mais seuls 3 membres ont été arrêtés pour le moment dont le chef.

Interrogé, ce dernier est passé aux aveux mais a réfuté l’accusation selon laquelle il a recours à la magie et aux pratiques mystiques. « C’est juste des jeux d’intelligence communément appelés deux doigts » a-t-il expliqué à Radio Ndeke Luka.

Alphonse Nguebanga n’opère pas tout seul. Il a à sa charge un jeune conducteur de taxi, John Detol. Ce dernier a reconnu que son mentor est un faux mais qu’il ne savait pas qu’il paralysait ses proies avant de les voler de leurs argents.

Le troisième malfrat arrêté est Abdel Saïd qui quant à lui spécialisé dans le pickpocket des sujets musulmans au Marché Km5 à Bangui. Il a ouvertement affirmé être à l’origine de nombreux vols d’argent sur instruction de son grand frère un certain Hervé.

La dernière opération de braquage de la bande a été effectuée le 23 octobre. Ils ont soutiré 85.000 FCFA (environs 130 euros) à un homme en plein centre-ville de Bangui.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation