Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 23:23

 

 

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 21 Août 2012 15:13


Environs 16 maisons écroulées et 100 personnes issues de 58 familles dont 68 enfants logent actuellement dans les salles de classes de l’Ecole Fondamentale 1 de Bangui-Bouchia dans le Sud-ouest centrafricain. Ceci est le bilan de l’inondation du village Bangui-Bouchia ce 19 août 2012.


Le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la région parle d’un bilan provisoire. Il relaie que Joseph Bindji, l’un des habitants du village Bangui-Bouchia qu’il a réussi à joindre au téléphone, a confirmé que « quelques cases continuent de tomber dans la journée dimanche ».


Junior Florentin Gokagba, chef du village a expliqué que la « plupart des victimes sont les riverains du Lac Bassala situé au centre de Bangui-Bouchia. S’il continue de pleuvoir, plusieurs familles seront sans abris ».


Les sinistrés n’ont pas d’autre choix que de crier à l’aide car selon le correspondant, « les victimes lancent un appel aux autorités et ONG afin de voler à leur secours ».


A Bangui, une forte pluie a causé une scène de désolation dans les  des 3e et 6e arrondissements de la capitale centrafricaine dans la nuit du 19 au 20 juillet dernier. Cette situation a ralenti les activités dans lesdits arrondissements.


En mai 2010, 24 responsables des catastrophes de la Croix Rouge Centrafricaine venus des provinces ont été formés à Bangui sur la gestion des situations d’urgence. Ces derniers ont été formés pour apporter une réponse aux victimes des crises militaro-politiques, des inondations et des incendies.


C’est ici l’occasion, pour ces 24 responsables de mettre en application les aquis de leur formation.

 


 

2 personnes abattues par des malfrats dans l’Ombella M’poko

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 21 Août 2012 15:12

 

Les habitants du village Bouguili dans l’Ombella M’poko connaissent ces derniers temps une situation sécuritaire précaire. 2 personnes ont été encore abattues le 20 août 2012 par des hommes armés non identifiés. Le forfait a été commis au village Bouguili situé aux périphéries de la ville de Boali (95 kilomètres de Bangui).

 

Cette nouvelle tuerie porte à 4 le nombre des civils froidement abattus par ces bandits de grand chemin dont l’identité n’est toujours pas connue.

 

Selon les témoins qui ont confirmé l’information au correspondant de Radio Ndeke Luka, « les victimes sont un adulte et un garçon de 25 ans issues d’une même famille ».

 

Dans les faits ont raconté ces sources, « l’adulte en question a été abattu à bout portant alors qu’il sortait de sa chambre. Or, le jeune a quant à lui pris fuite dans un premier. Ne pouvant pas supporter le cri de douleur de sa mère sous les tortures des assaillants, il s’est vu obliger de revenir avec une machette pour agresser l’un des malfrats ».

 

Face un geste jugé criminel par ses bourreaux, ont précisé ces sources, « ces derniers lui ont tiré une balle à bout portant et s’est écroulé par la suite. Les hommes armés ont de ce fait terrorisé tous les habitants avec des tirs nourris avant de fouiller maison par maison certaines personnes ».

 

« Devant cette scène, la population a pris peur : le village s’est vidé. La majeur partie de ses occupants ont pris la fuite vers Bossembele et Boali (nord) », ont indiqué ces sources.

 

La montée de ces actes de violences intervient au moment où un bataillon des Forces Armées Centrafricaines (FACA) vient d’être déployé dans cette région. Dans un passé récent, des échanges de tirs ont eu lieu entre les FACA et des personnes armées toujours dans cette localité.


Au rang des exactions perpétrées par ces bandits de grand chemin dans cette région, figure le viol de plus de 4 femmes au village Kouzindoro (70 kilomètres de Boali). A cela s’ajoute le pillage des biens dont des bœufs appartenant aux villageois qui résident aux périphéries de Boali.

 

 

 

 

 

895 millions FCFA de la France pour appuyer une initiative en RCA

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 21 Août 2012 14:59

 

La France appui à nouveau l’Initiative Pour la Transparence dans les Industries Extractives, ITIE


Elle alloue une aide financière à hauteur de 895.778.000 FCFA (soit 13 676 €) à cette structure. La signature de l’accord a lieu ce 21 août 2012 à 15 h au ministère centrafricain des Mines et de l’Hydraulique à Bangui.  Elle se fait  entre l’Ambassadeur de France en Centrafrique, Serge Mucetti et le Secrétaire Technique de l’ITIE, Robert Moidokona.

 

Cette aide permettra : de diffuser le deuxième rapport de l’ITIE-RCA dans cinq Préfectures à savoir, la Nana-Mambéré, la Mambéré-Kadéï, la Sangha-Mbaéré, l’Ouham et l’Ouham-Péndé.

 

Elle permettra aussi d’organiser des ateliers de renforcement de capacités des membres des comités préfectoraux dans ces cinq préfectures. Ce financement français vient en complément des deux autres précédemment accordés par la France en 2009, pour un montant global de 3.062.059.500 deFCFA (soit 46 749€).

 

Pour mémoire, l’ITIE est une coalition composée de gouvernements, d’entreprises, de groupe de la société civile, d’investisseurs et d’organisations internationales.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation