Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 23:43


onuweb.jpg

 

New York - (Pana) 22/12/2009 - Le Conseil de sécurité des Nations unies a exhorté la République centrafricaine (RCA) à renforcer la sécurité pour garantir des élections apaisées en 2010, a appris la PANA dans un communiqué publié mardi par le siège de l'ONU à New York.

Le texte, signé par le président du Conseil pour le mois de décembre, l'ambassadeur Michel Kafando du Burkina Faso, souligne que "la réforme des services de sécurité constitue un pas essentiel dans le processus de paix en RCA et dans la lutte contre l'impunité galopante et la promotion des droits de l'homme".

"La RCA doit procéder sans délai à un désarmement transparent et responsable, tout en initiant un processus de démobilisation et de réintégration avant les élections de 2010", poursuit le communiqué.

Le Conseil a en outre fermement condamné les attaques commises en ce moment par le groupe rebelle ougandais de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et exhorté les pays de la région à coopérer en vue de garantir la paix et la sécurité dans la zone.

Le communiqué a été publié une semaine après que l'envoyé de l'ONU en RCA, Sahle-Work Zewde, a déclaré au Conseil de sécurité que ce pays pauvre avait atteint "un seuil critique" et que des élections apaisées avant la fin du mois d'avril et un désarmement des groupes rebelles devront "déterminer le succès du processus politique".

En présentant le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies sur la RCA, M. Zewde avait également déclaré que seul un plan d'action clair des acteurs aux niveaux international et régional pourrait aider le pays à sortir des conflits.

La PANA a appris que la situation politique en RCA a connu ces dernières années des progrès malgré certains incidents violents enregistrés dans le nord du pays.

Dans la dynamique de la recherche d'un accord de paix entre le gouvernement et les groupes rebelles, un Bureau intégré des Nations unies en Centrafrique (BINUCA) remplacera le Bureau de maintien de la paix en Centrafrique (BONUCA) à la date du 1er janvier.

La transition stratégique de l'ONU a pour but de recueillir du soutien aux niveaux régional et international avant les élections.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique