Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 00:42

 

 

urne.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 28 Juin 2010 14:01

La Coordination de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et les Acteurs politiques centrafricains entament ce lundi 28 juin 2010, des débats sur le projet du nouveau chronogramme élaboré par les experts de la CEI.

La rencontre se tient au siège de l’Institution à l’Assemblée Nationale à la suite de la réunion du mardi, consacrée à l’aspect financier, au découpage électoral et l’appel d’offre que le PNUD a lancé sur un site internet au Benin.

Selon Joseph Binguimalé président de la CEI, il est question d’écouter les différentes parties prenantes au processus électoral pour fixer des objectifs communs.

L’opposition avait déjà boudé ce nouveau chronogramme estimant que la CEI n’est pas bien armée pour tenir le délai.

C’est le 24 octobre 2010, que les élections présidentielles et législatives pourraient avoir lieu, après un double report.

 

NDLR : Bozizé a perdu sa légitimité de président de la République depuis le 11 juin dernier. Il pense à tort bénéficier des effets de la loi anticonstitutionnelle de prorogation de son mandat votée pour une durée indéterminée par les députés en mai dernier. A présent, toutes ses manœuvres visent à ne plus se presser pour aller aux urnes or puisqu’il est une calamité, les Centrafricains ont envie de se débarrasser de lui au plus vite. Il se réfugie désormais derrière la nécessité d’achever d’abord le DDR avant que les élections se tiennent. Or il ne fait rien pour éradiquer l’insécurité dans la moitié des seize préfectures du pays qui sont contrôlées par des mouvements de rébellion armée. On tourne donc en rond. Il faut bien travailler à réunir les conditions pour qu’après la saison des pluies, les élections puissent se tenir. C’est à cela que l’on doit tendre de façon consensuelle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique