Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 03:24

 

 

 

 

Abdoulaye-Miskine-Koumta-Madji.jpg

 

 

 

Centrafricain, Centrafricaine, peuple de Centrafrique.

Le Général Abdoulaye Miskine et le Front Démocratique du peuple Centrafricain (FDPC), est le premier mouvement politico-militaire à prendre les armes contre le régime de François Bozizé.

Le gouvernement libyen nous avait fortement incité à nous associer à l'Accord de Libreville, ce que nous avons fait à Syrte, animé que j’étais ainsi que le FDPC, par une profonde envie de faire la paix. A la suite de quoi, je suis rentré sur Bangui dans le même vol que le Général Bozize.  Après avoir passé vingt six jours (26) jours au Palais de la Renaissance, j'ai constaté et compris que c'était juste une grossière farce qui ne débouchera que sur de  la désolation.

J'en ai fait part aux hommes politiques de notre pays mais personne n'est allé dans mon sens. Quelque peu fâché, je suis retourné en Libye rendre compte au guide Mouammar Kadhafi (Paix à son âme) qui m'a demandé de faire coûte que coûte la paix en signe de respect pour lui. L’ayant compris, j'ai envoyé dix neuf (19) officiers FDPC à Bangui qui ont tous été tués. Les anciens ministres du Président Ange-Félix Patassé (Paix à son âme) ont tous fui en exil.

Le Front Démocratique du Peuple Centrafrique  (FDPC) est accusé de ne pas vouloir faire la paix alors que nous sommes le premier mouvement politique armé à signer pour la paix. Où sont tous ces chefs rebelles qui ont voulu faire la paix avec le Général François Bozize? Donnez-nous un seul nom avec qui a abouti une paix durable, sans emprisonnement ou pire, la mort.

Aujourd'hui le Front Démocratique du Peuple Centrafricain(FDPC), sur le commandement du Général Abdoulaye Miskine ;

-          face aux nombreux cris de détresse, pleurs et larmes du peuple Centrafricain,

-          suite à l'assassinat du Président Ange-Félix Patassé à qui on a juste laissé le temps d'aller mourir à l’étranger ;

-          décide de rompre la trêve qu’il a délibérément et unilatéralement observée jusqu’à présent et de reprendre les hostilités contre le régime de Bangui ;

Avec la grâce de Dieu et l'aide du peuple centrafricain, cette dictature tombera très bientôt. Soyez prêts. 
                                                 10 mars 2012

 

Général Abdoulaye Miskine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation