Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 17:17
pdt-Wade.jpg
 
DAKAR 03/03/08 (AFP) — Le président sénégalais Abdoulaye Wade a annoncé dimanche à Dakar qu'il recevra ses homologues du Tchad et du Soudan à la veille du sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), le 12 mars, dans le cadre d'une médiation pour la paix entre ces deux pays.
M. Wade, cité dans la nuit de dimanche à lundi par la télévision publique RTS, s'exprimait lors d'une visite dimanche après-midi des chantiers en cours d'exécution à Dakar en vue du 11e sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), prévu les 13 et 14 mars.
Le mini-sommet de la paix est prévu "à la veille du sommet de l'OCI", le 12 mars, a-t-il dit.
Selon lui, outre les présidents tchadien Idriss Deby et soudanais Omar el-Béchir, devraient y prendre part les président gabonais Omar Bongo Ondimba, l'ex-président de la Commission de l'Union africaine (UA) Alpha Oumar Konaré, et le président en exercice de l'UA, le Tanzanien Jakaya Kikwete.
Le Tchad et le Soudan, pays voisins à la frontière poreuse, ont des relations très tendues et s'accusent mutuellement de déstabilisation par groupes armés interposés.
A son retour vendredi soir à Dakar d'une tournée dans quatre pays, le président sénégalais avait affirmé avoir reçu le soutien de l'Egypte et de la Libye pour conduire la médiation entre le Tchad et le Soudan.
Il avait expliqué à l'antenne de la RTS avoir saisi l'Egypte pour ses "relations très étroites avec le Soudan", et la Libye "sans l'implication (de laquelle) il ne peut pas y avoir de paix entre (le Tchad et le Soudan) et même dans la région".
Il avait précisé avoir accepté de conduire cette médiation à la demande d'Idriss Deby Itno.
Samedi soir, la Raddho, une ONG basée à Dakar a annoncé qu'il avait accepté de recevoir l'opposition armée tchadienne pour faciliter "un dialogue inter-tchadien" impliquant opposants armés et toutes les composantes du pays.
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE