Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 00:52

 

 

 

 

Bangui, 29 Sept. (ACAP) - Le Commandant des forces sous-régionales de la Mission de Consolidation de la Paix en Centrafrique (MICOPAX), le général Jean-Felix Akaga, a intimé l’ordre que « des dispositions seront prises pour faire appliquer une loi, de gré ou de force, et que ceux qui vont s’opposer assureront l’entière responsabilité visant à entrer en conflit avec les dix Etats de la CEEAC », lors du lancement officielle de l’opération de désarmement forcé dans la ville de Bangui et ses environs en présence des officiers et sous-officiers de l’ex Coalition Séléka, samedi 28 septembre 2013 à Bangui.

L’objectif de cette mise en garde est de prévenir les ex-combattants de l’ex-Coalition Séléka des conséquences qui adviendront au cas où ils continueront de détenir et de manipuler des armes légères et de petit calibre dans les quartiers. 

  
Le Général Akaga a prévenu que désormais, la sécurité d’un général de l’ex-Coalition Séléka ne sera assurée que par quatre éléments, que pour colonel, il faut deux éléments au lieu d’une section. 

  
Il a également intimé l’ordre aux combattants qui sont dans les quartiers de regagner immédiatement les casernes. 

  
Pour mener à bien ces instructions, le général Akaga a sollicité la contribution de la population afin d’indiquer les lieux d’habitation des éléments armés de l’ex-Coalition Séléka. 

Le Général Jean Felix Akaga lance les opérations du désarmement forcé en République Centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com