Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 00:41

 

 

 

logomlpc

 

 

Centrafrique : Un parti d’opposition interdit de manifestation

Ai- Rca Jeudi, 15 Septembre 2011 14:29 - La rentrée politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MPLC) prévue le 10 Septembre 2011 à la Place Marabéna à Bangui n’a pas eu lieu.

 La manifestation a été interdite par les autorités dans le souci d’éviter les menaces de troubles à l’ordre public et de préserver la paix sociale chèrement acquise par le Peuple Centrafricain et à laquelle le Chef de l’Etat François Bozizé tient beaucoup.

Suite au refus du gouvernement d’autoriser la tenue de cette assise, le secrétaire général du parti au pouvoir, Kwa Na Kwa (KNK), M. Elie Ouéfio est monté au créneau pour dénoncer le comportement  belliqueux des responsables du  MPLC  et les a appelés au strict respect de la loi.

Il convient cependant de rappeler que  48 heures auparavant, le président du MLPC Martin Ziguélé avait  rencontré  les ministres de la Justice et de la moralisation, Garde des Sceaux Firmin Feindiro et de l’Administration du territoire et de la décentralisation Josué Binoua.

Martin Ziguélé est l’un des candidats malheureux à la dernière élection présidentielle et figurait parmi ceux qui en avaient contesté les résultats.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : Comme l'attestent les documents ci-dessous, contrairement aux allégations du demi-dieu Firmin Feindiro reprises par Bozizé et selon lesquelles le MLPC n'aurait pas informé les autorités qu'elle allait effetuer sa rentrée politique le samedi 10 septembre 2011, les autorités compétentes de Bangui avaient bel et bien été saisies par écrit par la direction du MLPC. Outre la mauvaise foi évidente de Feindiro et Bozizé qui apparaît ainsi au grand jour, on a également la preuve du caractère purement arbitraire et dictatorial de l'interdiction opposée in extremis au MLPC.   

 

 

 

 

courrier-Malekoudou.JPG

 

 

courrier-maire-Bangui.JPG

 

 

soit-transmis-Binoua.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique