Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 02:47

 

 

Martin Ziguélé affiche

 

BBC Afrique 21 janvier, 2011 - 19:49 GMT  Junior Linguangé Correspondant à Bangui

Ce vendredi a été le pic de ces douze jours de campagne électorale qui s’achève à minuit. Le parti Kwa na Kwa de François Bozize actuellement au pouvoir et le Mouvement de libération du peuple centrafricain de Martin Ziguele, ont sorti l’artillerie lourde. Les deux camps ont offert aux Banguissois des spectacles inédits dignes de Hollywood.

Les autres candidats sont restés plutôt discrets à Bangui, la capitale. Emile Nakombo et François Bozize ont préféré se rendre dans des villes de province. Ange Félix Patassé, a quant à lui, mobilisé des foules jeudi à travers une grande caravane. Mais son meeting à Bangui prévu au stade de 20 000 places a été empêché.

Plus d'une centaine d'observateurs de l'Organisation internationale de la francophonie, de l' Union africaine et du Centre de ressources des Grands lacs, se trouvent déjà à Bangui. Ils vont se joindre à plus de 1000 observateurs nationaux pour superviser le vote prévu le dimanche 23 janvier.

 

La République centrafricaine se prépare à voter

Source: United Nations Development Programme (UNDP)


Bangui – 21 Jan 2011- Les élections présidentielles et législatives auront lieu ce 23 janvier.

Depuis 2008, la République centrafricaine est impliquée dans un processus de paix visant à mettre fin à des années d'instabilité et d'insécurité. La tenue des élections présidentielles est considérée comme l'une des conditions pour relancer le processus de développement.

Le PNUD finance la CEI (Commission Electorale Indépendante) depuis décembre 2009 et gère depuis 2010 un projet d'assistance électorale d'une valeur de $14,5 millions de dollars qui comprend quatre composantes :

coordination des activités de soutien électoral ;

recensement et enregistrement des électeurs ;

soutien technique et logistique auprès de la Commission électorale nationale indépendante ;

et éducation et sensibilisation des électeurs.


Le PNUD a mis à disposition de la CEI des experts pour toute la durée du projet. Ces experts participent à la gestion du programme électoral au sein d'un comité de pilotage qui gère les fonds et le calendrier électoral.

L'organisation a également aidé tout le processus de recensement des électeurs, de collecte et d'informatisation des listes électorales et cartes d'électeurs. Plus d'un million huit-cent mille électeurs sont ainsi inscrits sur les listes et le vote aura lieu dans 4 548 bureaux de vote du pays.

Le PNUD a en outre aidé à acquérir et livrer 4.700 urnes et matériel de vote -- encre indélébile, listes électorales, bulletins de vote conçus par le PNUD et matériel informatique -- sur l'étendue du territoire, dans des avions affrétés par le Bureau intégré des Nations Unies. L'armée centrafricaine et la force de maintien de la paix de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale ont aidé à transporter ce matériel et assureront la sécurité le jour du scrutin.

L'appui du PNUD a permis de déployer sur le terrain cinq groupements d'organisations de la société civile. Ces dernières ont sensibilisé les électeurs sur les procédures du vote. Une ONG s'est chargée d'expliquer l'importance du vote à des représentants à la minorité pygmée, souvent marginalisée.

Environ 15 000 agents électoraux ont en outre été formés aux opérations de vote, de la préparation des bureaux au dépouillement des bulletins.

Enfin, le PNUD, en collaboration avec des équipes de l'ONU en Côte d'Ivoire actuellement sur place, a géré les opérations de sensibilisation et d'éducation civique auprès de l'électorat, organisant des séminaires de formation favorisant la compréhension des principes, modalités et aspects légaux du vote. L'organisation a également impliqué les femmes à tous niveaux : listes électorales, administration, formation des électeurs et observation.

 

 

Centrafrique: Briefing des observateurs internationaux et nationaux

Par Sébastien lamba - 21/01/2011 Journal de Bangui

Leur présence est une disposition nécessaire pour la transparence des élections  

Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Joseph Binguimale a ouvert les travaux du séminaire relatif au briefing des observateurs électoraux sur le processus électoral en République Centrafricaine, jeudi 20 janvier 2011, à Bangui. Ce séminaire qui a pour ambition modeste de briefer les observateurs électoraux accrédités par la CEI, sur le processus électoral, notamment en leur fournissant des informations sur l’état des lieux du scrutin du dimanche 23 janvier, la cartographie électorale et l’état de la sécurisation du processus électoral, aussi, de mettre en relief, l’importance capitale et le rôle déterminant d’une observation électorale. Le Président Joseph Biguimale a indiqué que l’observation électorale instaure la confiance des citoyens dans le processus et aide à empêcher la fraude, l’intimidation et la violence. Elle sert aussi à renforcer d’autres priorités, en particulier, l’instauration et la consolidation de la paix.

La représentante du Secrétaire Général des Nations-Unies en Centrafrique, Zéwdé Shale Work a déclaré que la présence d’observateur nationaux qu’internationaux est une disposition pratique importante pour la transparence des élections. En la matière, je n’aurai pas besoin d’insister sur les comportements à avoir pendant vos différentes missions. Je souhaite que vous nous ferez de nous restituer tout ce que vous aurez constaté sur le terrain, a–t-elle souhaité.

La mission d’observation est constituée de onze personnalités notamment l’Honorable Dr. Jean Damascène Ntawukuriryayo (Rwanda), Chef de mission; Ministre Conseiller Abdelraouf Amir Ali Amir (Soudan); Ambassadeur Jerôme Ollandet, (République du Congo); Tumwesigye Sirapiyo (Uganda); Antoine Sengui Mukulu (RDC); Ingabire Immaculée (Rwanda); Silas Singayay, Coordinateur (Staff CIRGL Burundi); Isabell Kempf (UN Coordinateur Régional Droit de l’Homme DIRGL) ; Yvonne Niyonsaba (UN Coordinateur Régional Droit de l’Homme CIRGL- Burundi); Jean Bosco Nzisabira (Burundi)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique