Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 00:55


Joseph Binguimalé


Le vrai faux pasteur de la CEI continue de faire des siennes

 

Vendredi dernier, le président encore jusqu’à quand de la CEI, le vrai faux pasteur Joseph Binguimalé a relevé son dircab à 10h et à 14h il a rapporté la décision. Et pour cause, le nouveau qui avait eu le tps de prendre le service est patenté KNK. Entre temps, Bozizé a dû imposer au vrai faux pasteur de reprendre Euloge Goyémidé son ancien dircab qu’il venait de relever.  Il est difficile de faire ce grand écart si on n'est pas Binguimalé.

En outre, le même Binguimalé a préparé un ordre de mission dans le but initial de faire monter à Paris le trublion de Gabriel Goloumo en vue du recensement des électeurs dans les ambassades en Europe. Il a fallu que les nouveaux membres de l’opposition fassent beaucoup de boucan pour qu'il annule cet ordre de mission au dernier moment. Quant à l'idée du report des élections, elle est partagée jusqu'à dans les rangs de la majorité présidentielle KNK.





bozize-stylise


Pour Bozizé « tout le monde doit être KNK »

 

C’est lorsqu’il battait campagne dans la préfecture de la Nana-Mambéré en prenant prétexte sur la cérémonie d’inauguration du tronçon de la route Bouar - Baboua  - Garoua Mboulaï que Bozizé a été informé du décès à Paris des suites d’une hémorragie cérébrale de Mme Denise Neris Massi. Sachant qu’il se trouvait en pleine région natale de Charles Massi, il a dû décider de rentrer précipitamment (on ne sait trop pourquoi ?) sur Bouar avant de regagner le lendemain la capitale. Ne retournera-t-il plus faire campagne sur les terres de Charles Massi ?

Lors du défilé qui se déroulait sous ses yeux à Baboua, ville dont est également ressortissant son ministre de la justice, Laurent Ngon-Baba qui est aussi le président du Parti pour l’Action et le Développement (PAD), un parti politique mangeoiriste et groupusculaire appartenant à la majorité présidentielle, Bozizé s’est étonné en le faisant savoir à Ngon-Baba qu’il n’y ait que des banderoles et des tee-shirts du parti PAD et pas du KNK. Pour lui, il n’y a pas de PAD qui tienne, tout le monde doit être KNK. Bozizé et son équipe ont inondé depuis déjà longtemps  l'arrière pays avec (tee-shirts, pagnes, casquettes et autres gadgets de campagne électorale) même dans les petits villages. Ils ont pris plusieurs longueurs d’avance sur la campagne et ses partisans circulent avec les 4x4 neufs achetés à Dubaï et au garage CFAO de Bangui avec les milliards alloués par le FMI et peints à la couleur orange à son effigie et au logo de son parti le KNK. Tout en se disant pasteur de l’église du christianisme céleste, Bozizé est sous l’influence d’un marabout sénégalais appelé Bacar Diagne.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique