Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 17:34

 

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

RÉPONSE BIBLIQUE AU COMPATRIOTE NGARO

 

*   *   *

 

NON : DIEU N’EST POINT DU TOUT SOURD !

 

*   *   *

 

Article initial : http://centrafrique-presse.over-blog.com/article-debout-centrafrique-par-socrate-alphonse-ngaro-94509381-comments.html#anchorComment

 

Bara mo mîngi na ïrï tî Jésus, Waködörö Ngaro !

 

Tu dis dans cet appel émouvant :

 

"Nous avons invoqué le Dieu des chrétiens, il semble sourd à nos appels et pourtant les cris de ton peuple ne cessent de monter vers lui."

 

Non : le Dieu des chrétiens, qui a créé toutes choses, y compris le Centrafrique, n'est pas du tout sourd aux cris des Centrafricains en détresse incommensurable. Il a répondu, mais c'est nous qui ne voulons ni L'écouter, ni mettre en pratique Ses commandements :

 

"11  Dis–leur : Aussi vrai que je suis vivant, le Seigneur, l’Eternel, le déclare, je ne prends aucun plaisir à la mort du méchant, je désire qu’il abandonne sa conduite et qu’il vive. Détournez–vous, détournez–vous donc de votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez–vous mourir… ? » (Ézéchiel 33 : 11).

 

Il déclare tout aussi formellement :

 

« 1  Mais non : la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, et son oreille n’est pas sourde au point de ne plus vous entendre ! 2  Ce sont vos fautes qui vous séparent de votre Dieu. C’est à cause de vos péchés qu’il s’est détourné loin de vous pour ne plus vous entendre. 3  Car vos mains sont tachées de sang et vos doigts de péchés, vos lèvres disent des mensonges, votre langue susurre des paroles perfides. 4  Personne n’invoque le droit, et nul ne plaide selon la vérité. On s’appuie sur des faussetés et l’on allègue des mensonges. Ils conçoivent le mal et enfantent le crime. 5  Ils couvent des oeufs de vipère, tissent des toiles d’araignée. Qui mange de ces oeufs mourra ; de chaque oeuf couvé qui éclôt sortira un serpent. 6  Leurs toiles d’araignée ne servent pas de vêtement, et l’on ne peut pas se couvrir de ce qu’ils ont confectionné. Les oeuvres qu’ils produisent sont des oeuvres mauvaises, de leurs mains, ils commettent des actes de violence. 7  Leurs pieds courent au mal, et ils ont hâte de verser le sang innocent. Leurs pensées sont sans cesse orientées vers le mal, dévastation et destruction jalonnent leur parcours. 8  Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, et le droit est absent des routes qu’ils empruntent. Les sentiers qu’ils se tracent sont des voies tortueuses : quiconque s’y engage ne connaît pas la paix.

9  Et c’est pourquoi le droit demeure loin de nous, et l’on ne nous rend pas justice. Nous espérions de la lumière, et c’est l’obscurité. Oui, nous espérions la clarté et nous marchons dans les ténèbres. » (Ésaïe 59 : 1 – 9).

 

 Première solution des plus vitales à la survie de notre pays : la repentance, la repentance, la repentance, suivie d'une obéissance stricte à la Loi Morale de Dieu, décideurs et citoyens lambda compris, et alors :

 

« 13 Celui qui cache ses fautes ne prospérera pas, celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. » (Proverbes 28 : 13).

 

Méthode pratique de la repentance :

 

« 16  Lavez–vous donc, purifiez–vous, écartez de ma vue vos méchantes actions et cessez de faire le mal. 17  Efforcez–vous de pratiquer le bien, d’agir avec droiture, assistez l’opprimé, et défendez le droit de l’orphelin, plaidez la cause de la veuve ! 18  Venez et discutons ensemble, dit l’Eternel : si vos péchés sont rouges comme de l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que la neige. Oui, s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront aussi blancs que la laine. 19  Si vous vous décidez à m’obéir, vous mangerez les meilleurs produits du pays. 20  Mais, si vous refusez, si vous êtes rebelles, c’est l’épée qui vous mangera, l’Eternel le déclare. » (Ésaïe 1 : 16 – 20).

 

N.B. : Prendre l'avertissement de Dieu au sérieux : "l'épée" se trouve désormais sur le territoire national...

 

God bless !

 

C. MABADA-MABAYE – Pasteur

http://philadelphie-infos.over-blog.com

 

*   *   *

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion