Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 22:40

 

 

Boz et Monica

 

 

Jeune Afrique n° 2617 du 6 au 12 mars 2011

Pas de chance pour Seyni Oumarou, l’un des deux candidats du second tour de la présidentielle du 12 mars au Niger. Le 18 février, dans l’espoir d’une audience sous la tente de Mouammar Khadafi, il ‘était rendu à Tripoli par un vol de la compagnie libyenne Afriquiyah Airways. Débordé par les événements, le « Guide » n’a pas eu le temps de le recevoir et l’a confié ce jour à son Directeur de cabinet, Bechir Salah Bechir. Comble de malchance, le 25, Afriquiyah a suspendu tous ses vols à destination du Sud du Sahara à cause d’une pénurie de pilotes européens. Seyni s’est retrouvé coincé à l’hôtel Radisson de Tripoli. Mais comme la première dame de Centrafrique était dans la même situation, les Libyens ont fait un effort.

Le 26, ils ont affrété un petit jet à réaction qui a déposé Seyni à Niamey puis Monique Bozizé à Bangui.

 

NDLR : Tripoli est bien la destination privilégiée de Bozizé et son épouse Monique pour leur mendicité tout aussi bien connue auprès du généreux Guide libyen. Selon des informations crédibles parvenues à la rédaction de Centrafrique-Presse d’une source ayant requis l’anonymat, deux rotations d’Antonov ont atterri à Birao puis à Bangui, les dimanche et mardi d’il y a une quinzaine de jours pour un refueling et transporté des rebelles de la LRA jusqu’en Libye afin de voler au secours du pouvoir de Khadafi. Nous attendons le démenti des autorités de Bangui quant à cette information d’une extrême gravité.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique