Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 12:59

 

 

 

afp patasse

Radio Ndéké Luka Jeudi, 09 Août 2012 13:51

Le Mouvement de Libération Démocratique MLD vient de démissionner ce 6 août 2012 du Front pour l’Annulation et la Reprise des Elections de 2011 (FARE-2011).

La décision a été prise au cours d’une assemblée générale tenue par les militants de ce parti politique issu de la tendance du défunt président de la République Ange-Félix Patassé.

Interrogé sur le sujet par Radio Ndeke Luka, Jacques Boniba, président de cette mouvance s’est justifié en ces termes : « le MLD avait fait partie du FARE-2011 en tant qu’un comité de soutien pour l’annulation effective des élections du 23 janvier 2011. Or il s’avère qu’au fil du temps, cette annulation ne pourrait en être question : le président de la République et les institutions issues de ces consultations populaires sont en place. Face à cette situation, il a fallu entamer un dialogue ».

Aussi, a-t-il poursuivi, « nous avions enregistré des divergences politiques entre notre parti et celui du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC). Car, le MLPC n’avait cessé de déclarer de manière intempestive que bon nombre de nos militants le rejoignaient ».

Quant à maître Nicolas Tiangaye, coordonnateur du FARE-2011 joint au téléphone par Radio Ndeke Luka,  il a répondu qu’« il n’a pas de déclaration à faire à ce sujet car, l’adhésion et le retrait du FARE-2011 sont libres, selon les textes statutaires du mouvement ».

 

NDLR : A un moment où la RCA est plus que jamais dans l’impasse et que le pouvoir bozizéen est complètement à bout de souffle, il est vraiment dommage que certains compatriotes et partis de l’opposition posent des actes pour affaiblir celle-ci apportant ainsi de l’eau au moulin de Bozizé. Ce n’est pas parce que le pouvoir issu des consultations populaires frauduleuses de janvier 2011 est bien en place que celui-ci est légitime. Quand des élections sont volées, jusqu’au bout, le pouvoir qui en résulte est illégitime. Le MLD vient de trahir sa mémoire et est indigne de l’héritage de feu Patassé dont il se réclame.Un détail qui prouve que le MLD fait fausse route, c'est d'adresser à Bozizé une ampliation de sa démission du FARE-2011. Tout un symbole ! 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique