Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 02:27

 

 

 

 

LIBYA-BAGHDADI_0.JPG

 

RFI dimanche 24 juin 2012

 

L'ex-Premier ministre de Mouammar Kadhafi a été extradé de Tunisie vers la Libye ce dimanche 24 juin 2012, a indiqué le porte-parole du gouvernement tunisien. Al-Baghdadi al-Mahmoudi, 70 ans, était détenu depuis fin septembre en Tunisie. Le président tunisien Moncef Marzouki n'a pas signé le décret d'extradition, au motif qu'il n'était pas convaincu que l'ex-ministre de Kadhafi aurait droit à un procès équitable en Libye. Mais le gouvernement est passé outre les réserves du président, ce qui risque de déclencher une crise politique en Tunisie. En attendant, l'avocat d'Al-Baghdadi al-Mahmoudi estime que l'extradition de son client - détenu désormais en Libye - est illégale et parle même de crime d'Etat. 

 

Maître Mabrouk Kourchid Avocat d'Al-Baghdadi al-Mahmoudi 

 

 « Quand on touche aux droits de l'homme, quand on délivre une personne comme une marchandise sans respecter la loi [...] c'est un crime d'Etat. »

 

Extradition de Mahmoudi: décision illégale

TUNIS AFP / 25 juin 2012 00h36 - La présidence tunisienne a dénoncé dimanche soir l'extradition illégale vers la Libye de l'ex Premier ministre libyen al-Baghdadi al-Mahmoudi, accusant le chef du gouvernement tunisien, l'islamiste Hamadi Jebali, d'être sorti de ses prérogatives.

La présidence de la République exprime son refus de la décision du chef du gouvernement d'extrader M. Mahmoudi et considère que cette décision est illégale, surtout qu'elle a été faite d'une manière unilatérale et sans concertation du président de la République, selon une déclaration du porte-parole du président tunisien Moncef Marzouki.

Le gouvernement tunisien a extradé dimanche matin l'ex-Premier ministre libyen Al-Baghdadi Al-Mahmoudi vers la Libye, où il a été immédiatement emprisonné, sans l'aval de la présidence de la République tunisienne.

L'ancien Premier ministre libyen était incarcéré depuis le 21 septembre en Tunisie et réclamé par Tripoli.

La décision d'extradition, signée par le chef du gouvernement tunisien, constitue une violation claire des engagements internationaux de notre pays et envers l'ONU, souligne la présidence. Elle rappelle que le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés avait demandé à Tunis de ne pas extrader M. Mahmoudi avant qu'il statue sur sa demande d'asile politique.

L'extradition de l'ancien Premier ministre libyen menace l'image de la Tunisie dans le monde, ajoute le texte.

La présidence rend responsable le chef du gouvernement de tout ce qui pourrait arriver après l'extradition et d'éventuelles atteintes à l'intégrité morale et physique de M. Mahmoudi, selon le communiqué.


(©)

 

NDLR : Bozizé qui a énormément profité des largesses du colonel Kadhafi avait pourtant accordé l’asile politique en Centrafrique à ce monsieur mais que pèse la voix d’un Bozizé !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers