Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 00:39

 

 

_boko-haram-.jpg

LEMONDE.FR | 24.01.12 | 20h54   •  Mis à jour le 24.01.12 | 21h52

Les islamistes nigérians de Boko Haram, qui mènent des attaques sanglantes au Nigeria depuis plusieurs mois, inquiètent les instances africaines. Francisco Caetano JoséMaderia, responsable de la lutte contre le terrorisme pour l'Union africaine (UA), craint que le groupe "étende ses activités aux pays voisins et pénètre dans la région d'Afrique centrale".

Mi-organisation armée, mi-secte, Boko Haram multiplie les attaques de plus en plus meurtrières et sophistiquées. Il a dernièrement revendiqué la série d'attentats et fusillades coordonnées qui a secoué Kano, ville du nord du Nigeria, faisant 185 morts selon la police. Certaines des attaques ont été menées par des kamikazes.

Les autorités africaines s'interrogent sur les liens entre ce groupe et d'autres organisations islamistes, notamment Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Pour le ministre des affaires étrangères malien, Soumeylou Boubèye Maïga, il existe "une connexion avérée" entre les deux mouvements.

Interrogé par Le Monde.fr, Benjamin Augé, chercheur de l'Institut français des relations internationales (IFRI), affirme qu'il "est pour l'instant très difficile d'établir la réalité des liens de Boko Haram avec AQMI ou les shebabs en Somalie".

"Si ces violences m'apparaissent avant tout comme relevant de problèmes politiques et économiques nationaux, les Etats-Unis par exemple envisagent le cas de Boko Haram principalement comme un mouvement terroriste à tendance religieuse et à visées régionales", nuance-t-il cependant. En août, Boko Haram avait ainsi revendiqué une attaque contre le siège des Nations unies à Abuja ayant fait 25 morts.

 

NDLR : Il est clair que le maillon le plus faible des états de l’Afrique centrale est la République centrafricaine dont le territoire, du fait de l’incapacité de ses autorités tant politiques que militaires à défendre son intégrité et ses populations, est déjà sous l’occupation de plusieurs armées étrangères depuis un moment. Si Boko Haram qui donne déjà du fil à retordre aux services de sécurité du Nigéria cible la RCA par exemple, il y aurait tout lieu d’avoir les plus vives inquiétudes face à un pouvoir comme celui de Bozizé.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE