Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 17:19

 

 

Caravane Tiangaye CRPS

 

 

Radiondekeluka.org-Samedi, 26 Mars 2011 13:20

  Un meeting auquel étaient conviés tous les militants et sympathisants de l’opposition a été interdit. La manifestation initiée par le FARE (Front pour l’annulation et la reprise des élections de 2011), une plate-forme de l’opposition devait se tenir vendredi 25 mars 201, Place Marabéna à Bangui. Tôt dans la matinée, l’armée, la police et la gendarmerie ont investi les lieux empêchant la tenue de sa tenue.

C’est une rencontre au cours de laquelle les leaders de l’opposition devaient expliquer et confirmer les consignes de boycott du 2nd tour du scrutin législatif prévu ce dimanche 27 mars 2011. « Nous dénonçons cet acte qui est survenu en pleine campagne électorale. L’opposition a aussi le droit de se prononcer et de tenir une rencontre avec ses membres ». Ainsi réagit Pascal Koyamene du RDC (Rassemblement démocratique centrafricain) qui poursuit : « si l’opposition s’est retirée de la course du second tour des législatives, c’est à cause des manœuvres et des fraudes organisées au profit du parti KNK ».

S’inscrivant en porte-à-faux, le porte-parole du gouvernement Fidel Gouandjika dément ces propos et affirme que « la présence des forces de l’ordre sur l’esplanade lieu du meeting  est de contrôler certains agitateurs qui cherchent à déstabiliser le processus électoral du second tour.  Le FARE n’est pas un parti politique et n’a pas de candidat dans la course au scrutin législatif second tour ».

Fidel Ngouandjika soutient au contraire que certains candidats de l’opposition à la députation au second tour, battent campagne dans les différentes circonscriptions électorales et sur l’ensemble du territoire. « Ils ont aussi la chance de gagner ces élections pour former la famille des parlementaires centrafricains ».

En raison du scrutin de dimanche, le Ministère de l’Administration du territoire a publié un arrêté daté du 25 mars, aux termes duquel « les frontières terrestres, fluviales et aériennes sont fermées sur toute l’étendue du territoire national ce jour de 00 heure à 24 heures le dimanche 27 mars 2011. Ceci, à l’exception des vols internationaux ».  Les autres dispositions concernent l’interdiction de circulation entre les villes de 06 à 18 heures à l’exception des ambulances et véhicules militaires. Les débits de boissons resteront aussi fermés le même jour de 00 heure à 18 heures.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique