Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 15:53

 

 

urne

 

 


Bangui (Xinhuanet) 13/12/2010 - Le Commission électorale indépendante (CEI) de la République centrafricaine déploie depuis vendredi après-midi les matériels électoraux, notamment les matériels lourds comme les urnes, les isoloirs et les isorels, dans les différents arrondissements de Bangui, capitale du pays.

Ce sont les 4ème et 7ème arrondissements qui ont été servis à l'occasion de ce lancement. Les urnes ont d'abord été codifiées par les éléments de la Mission de consolidation de la paix ( Micopax) et le président de la sous-commission matériels et logistique et président de CEI locale du 6ème arrondissement de Bangui, Salomon Namkosserena, avant d'être déployées.

Les urnes portent des étiquettes pour avoir une traçabilité, a expliqué Salomon Namkosserena.

"Avec ces étiquettes, nous avons toutes les indications géographiques depuis la préfecture jusqu'aux bureaux de vote, tout cela est informatisé. A partir d'ici, nous avons un numéro qui est codifié et sur l'ordinateur on est capable de savoir où se trouve telle ou telle urnes, c'est une grande première", a-t-il dit.

Toutes les dispositions ont été prises pour la sécurisation de ces matériels stockés dans les commissariats de police d'arrondissement, a-t-il ajouté.

Le déploiement des matériaux électoraux vont se faire par voie terrestre, aérienne et fluviale. Après la capital, un deuxième déploiement va se faire dans une ou deux semaines, selon Salomon Namkosserena.

Le chronogramme prévoit immédiatement après le déploiement des matériels lourds, celui des matériels sensible comme les bulletins de vote.

© Copyright Xinhuanet

 

Centrafrique : Elections 2011, le CEI déploie le matériel électoral

Ai- Rca- Lundi, 13 Décembre 2010 12:44  - Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI)  Joseph Binguimale a donné le 11 décembre  à Bangui le coup d'envoi du déploiement des matériels électoraux sur toute l'étendue du territoire national, a appris l’agence Ai. .

Selon le Président de la sous-commission matériel et logistique de la CEI, le commissaire Salomon Namkosserena qui a supervisé la distribution des urnes et isoloirs et les iso lorettes dans les deux arrondissements de Bangui, les 4è et 6è, ces matériels devraient être  déployés un peu plus tôt. Mais ce retard est dû à un problème technique que la CEI a déjà résolu.

M Namkosserena a informé que ces matériels destiné à l’organisation des  élections de Janvier 2011 ont été sécurisés  dans des commissariats de police.

"L’urne fait partir des  matériels très sensibles pour les élections", a-t-il dit, ajoutant  que le nombre de ces matériels électoraux varie  en fonction des bureaux de vote.

« Par exemple, au niveau du 6è arrondissement,  il y a 56 bureaux de vote et pour ce faire,  nous avons livré  dans le contexte actuel 104 urnes  par ce qu'il y a  deux par bureau de vote et 52 iso lorettes", a expliqué M Namkosserena.

La particularité  pour les élections de janvier 2011 est que chaque urne porte une étiquette.

"Cette étiquette permettra d’identifier le matériel et d'avoir une traçabilité des urnes livrées. Avec cette étiquette,  nous avons donc toutes les indications géographiques depuis la préfecture jusqu'au bureau central  où tout sera informatisé", a précisé le président.

A l'en croire, la CEI a un plan lui permettant de se  déployer facilement. Ce plan prévoit, selon lui,  un déploiement à trois niveaux : les déploiements par voie terrestre, fluviale et aérienne.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : On parle ici du cas de la capitale mais qu’en est-il des provinces ? Tout cela se fait avec un certain retard quant au chronogramme du processus arrêté d’un commun accord entre les différents protagonistes mais que Bozizé et Binguimalé ont déjà pris la fâcheuse habitude de fouler aux pieds. Tout montre bien que la CEI ne sera jamais prête pour que les élections aient lieu le 23 janvier 2011, ce d'autant que la liste électorale est loin d'être prête et qu'on ne connaît pas non plus par conséquent le nombre des bureaux de vote. Quand aura-t-elle  le courage d'annoncer publiquement qu'elle souhaite le report des élections à une nouvelle date car il ne sera pas techniquement possible de tenir les délais. Il ne faut pas tourner autour du pot.    

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique