Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 22:34


ZIg-Zag.jpg

 

Lu pour vous dans le Confident Vendredi 18 Décembre 2009

BACHIROU GONI, DU KNK DE BAMBARI A ECHAPPE AU LYNCHAGE

Les festivités de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA), célébrées en différé le 10 décembre à Obo, ont connu leur période de joie, d’euphorie, mais aussi d’inquiétude comme ce fut le cas de M. Bachirou Goni, membre de la Délégation Spéciale de la ville de Bambari et Trésorier de la Sous-fédération KNK de la localité.

La délégation de la préfecture de la Ouaka aux cérémonies de la Journée Mondiale de l’Alimentation, composée de trois véhicules, a quitté la ville de Bambari le 8 Décembre 2009. Conduite par Mme Le Préfet de la Ouaka, Lydie Marthe Yangba, la délégation a pu joindre Obo, lieu de la célébration des festivités, le mercredi 9 décembre 2009, vers 19 heures. Jusque-là l’harmonie régnait au sein de la délégation, car l’ambiance était à la fête. Tout a commencé le jeudi 10 décembre, après le défilé. Au moment de ce défilé, après le passage des militants du KNK, qui se sont particulièrement fait remarquer, ont suivi les militants du Mouvement Populaire de Libération de Centrafrique (MPLC) portant des tee-shirts à l’effigie de leur président, Martin Ziguelé. Ces militants, en pareille tenue dans une localité aussi éloignée que le Chef-lieu de la préfecture du Haut Mbomou, ont suscité la méfiance des dignitaires du parti présidentiel, « Kwa Na Kwa ». Au staff du KNK, on se posait la question de savoir d’où provenaient ces tee-shirts et qui a bien pu les transporter sans éveiller l’attention des autorités jusqu’à Obo.

M. Bachirou Goni, lavé de tout soupçon

La chasse aux sorcières a donc commencé et les responsables du parti KNK voulaient absolument connaître la provenance de ces tee-shirts à l’effigie de Martin Ziguelé et qui a bien pu les transporter jusqu’à Obo. C’est ainsi que le 11 Décembre 2009 un délateur zélé s’est amusé à déclarer sans en avoir les preuves formelles que les tee-shirts provenaient de la délégation de la Ouaka. Comment cette délégation, composée de trois véhicules seulement, conduite par M. le préfet en personne, aurait-elle pu transporter des tee-shirts qui pouvaient constituer un lot assez important, vu le nombre de militants ayant pris part au défilé? Informé de la situation, M. Bachirou Goni, qui avait la conscience tranquille, a demandé aux autres membres de la délégation de la Ouaka de garder leur calme. Jusque-là, M. Bachirou Goni, en sa qualité de notable et surtout militant engagé du KNK depuis 2003, ne pouvait se douter un seul instant de ce qui tournait autour de lui. Ce vendredi 11 décembre 2009, quand M. Bachirou Goni est venu dire bonjour à Mme le Préfet de la Ouaka, Mme Lydie Marthe Yangba a catégoriquement refusé de lui serrer la main et l’a interpellé en ses termes : « Bachirou, c’est toi qui a distribué les tee-shirts du MLPC ». M. Bachirou Goni, qui tombait des nues, s’est ressaisi et a demandé qu’une vérification minutieuse soit faite. Sur ces faits, le Directeur général de la Police, le Commissaire de Police de la ville d’Obo, le Sous-préfet d’Obo ainsi que M. Hassan, Inspecteur des Impôts de Bambari, et Mme Amine Sallé Adji ont été réunis aux fins de vérifications. L’équipe est donc descendue sur le terrain en vue de procéder aux enquêtes sur l’identité des personnes qui ont inondé la ville d’Obo de tee-shirts à l’effigie de M. Martin Ziguelé. Les membres de la fameuse commission d’enquête n’ont pas eu trop de mal à découvrir la vérité.

Trois personnes, dont nous tairons volontairement les noms, ont été indexées et les tee-shirts du MLPC sont arrivés à Obo depuis le jeudi 3 décembre 2009, alors que la délégation de la Ouaka n’avait même pas encore quitté Bambari. Informée de la vérité sur les résultats de l’enquête sur la provenance des tee-shirts du MLPC, la délégation des caciques du KNK, venue de Bangui, n’a pas trouvé mieux que de convoquer à nouveau M. Bachirou Goni, de se confondre en excuses et de l’encourager pour son militantisme à la cause du KNK qui n’a jamais connu de faille.

Les responsables du parti KNK de Bangui ont promis révéler l’identité du délateur. Ce qu’attend toujours M. Bachirou Goni, qui est déjà rentré à Bambari. Cette affaire, pour le moins rocambolesque qu’elle soit, traduit la volonté de certains caciques du KNK d’ériger leur formation politique en parti unique. La seconde leçon majeure est la non-maîtrise du terrain par le KNK, qui crée un climat d’espionnite et vit dans la suspicion perpétuelle de ses militants, même les plus fervents. Et c’est dommage!

 

Madimba Nimba

Source : http://www.leconfident.net

 

NDLR : Cette pathétique et scandaleuse affaire est la parfaite illustration de la totale subordination des autorités administratives provinciales mises en place par le pouvoir de Bozizé et son parent ministre de l’Administration du territoire Elie Oueifio. C’est sur ces autorités locales aux ordres, alors qu’elles devraient être neutres, que comptent Elie Oueifio et Bozizé comme premiers maillons de leur sordide dispositif de fraude électorale afin de réaliser leur hold-up. Malheureusement pour eux, l’implantation effective du MLPC de Martin Ziguélé sur toute l’étendue du territoire national constitue pour le KNK un cauchemar et un obstacle rédhibitoire pour leurs basses manœuvres électorales. Bozizé et son KNK pensent être les seuls à pouvoir imprimer et distribuer des tee-shirts dans le pays même s'il est vrai que Bozizé en a fait venir plusieurs centaines de milliers de Chine. Mais mal leur en a pris à Obo, ville située certes à l’extrême Sud-Est où sévissent actuellement les hordes de la LRA de Joseph Kony, où ils ont cru à tort que Martin Ziguélé et le MLPC ne seraient pas à même d’être représentés. Ils ont eu la preuve du contraire et ils ne sont pas au bout de leur surprise !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique