Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 01:16

 

 

 

entête FARE 2011

 

FARE 2011

 

Bangui 16 Février 2012 - 15:49(AFP) - Une plate-forme commune de l'opposition centrafricaine a condamné jeudi les réformes financières du gouvernement ayant conduit à la dissolution de tous les conseils d'administration des entreprises publiques, dans un communiqué de son coordonnateur Me Nicolas Tiangaye.

Selon le communiqué, "le Fare-2011 (Front pour l'annulation et la reprise des élections) condamne cette politique économique et financière dont les conséquences s'avèrent déjà désastreuses pour les différents usagers et partenaires des entreprises et offices publics".

"En réalité, en s'emparant, en violation des textes légaux et du traité de l'organisation pour l'harmonisation du droit des affaires en Afrique, des conseils d'administration des entreprises publiques, le général François Bozizé créé plus de problèmes qu'il prétend résoudre", affirme encore le Fare-2011.

"Tous les conseils d'administration des entreprises publiques centrafricaines ont échoué, c'est pourquoi ils ont été dissous" avait déclaré le 11 janvier M. Bozizé à la radio nationale, qui présidait la première réunion d'un Conseil spécial de surveillance et de redressement des entreprises et offices publics (CSSREOP) qu'il a créé et qui administre désormais toutes les entreprises et offices publics.

Neuf sociétés d'Etat, huit offices publics, huit agences et quatre fonds sont concernés.

Le président Bozizé affirmait au mois de septembre devant l'Assemblée nationale vouloir prendre "toutes les mesures" pour mettre "hors d'état de nuire" les auteurs de malversations financières, et "sécuriser les recettes de l'Etat et améliorer la maîtrise des dépenses publiques", à partir du 1er janvier 2012.

La Centrafrique est classée 154e, sur 182 pays, dans le dernier indice de perception de la corruption (2011) de l'organisation Transparency international.

©  Agence France-Presse 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique