Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 00:47

 

 

Joseph Binguimalé

 

 

 

Ai-Rca Mercredi, 23 Juin 2010 17:15 - Le Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), le Révérend Pasteur Joseph Binguimale a présidé ce jour au siège de la Commission Electorale Indépendante (CEI) à Bangui, une réunion de concertation.

C’était avec les responsables des partis politiques de la majorité présidentielle et ceux de l'opposition démocratique ainsi que des partenaires.

Il était question au cours de cette rencontre d'harmoniser les points de vue par rapport au nouveau chronogramme afin de proposer une nouvelle date pour les prochaines élections.

Le Président de la CEI, Joseph Binguimale a d’entrée de jeu rappelé que le 29 avril dernier, le Chef de l'Etat avait reçu la communauté internationale, les forces politiques et toutes les autres forces vives de la nation au palais de la renaissance pour leur faire part de l’avancement des travaux réalisés par cette institution.

Selon Binguimale, «cette rencontre avait permis à la CEI, seule institution désignée pour la préparation, l'organisation et la supervision des élections de demander un report technique du au retard cumulé dans ses activités».

A l’en croire, le Mea culpa de la CEI a été apprécié par tous. «La CEI a été autorisée par le chef de l'Etat ainsi que tous les acteurs présents ce jour-là à prendre le temps nécessaire pour présenter un chronogramme consensuel», a-t-il dit.

Il va s’en dire que, pour accomplir cette mission nationale qu'est l'organisation des élections libres, démocratique, transparentes, apaisées et inclusives, la CEI conformément aux recommandations de cette assise du 29 avril a distingué trois aspects : technique, financier et les préalables.

«A ce jour, l'aspect technique a généré le chronogramme en votre possession, assorti des recommandations. L’aspect financier est suffisamment entamé. La communauté internationale étant consciente dorénavant de ses responsabilités. Et enfin les avis et les préalables de nos partenaires privilégiés que vous êtes» a expliqué le révérend Binguimale.

Pour le troisième aspect « nous comptons sur votre sagacité pour qu'ensemble, nous puissions jeter des bonnes bases pour de meilleures élections » a-t-il exhorté.

«Cette occasion d'échange souhaitée fraternelle et objective sera, croyez-nous, d'une grande importance pour la suite du processus électoral », a conclu le président de la CEI.

Par ailleurs, L'Union Européenne qui a pris part à cette rencontre, a conditionné le décaissement de trois milliards de francs CFA pour le financement des élections à la publication du décret convoquant le corps électoral pour les prochaines élections générales en République Centrafricaine.

Kabongo, Ai Bangui

 

 

NDLR : Cette réunion, contrairement à ce que semble insinuer cette dépêche, ne s'est pas aussi bien déroulée que cela. Selon nos informations, une maladroite tentative de rétropédalage du rapporteur général de la CEI, Rigobert Vondo pour ne pas le nommer,  sans doute sur instructions de Bozizé, pour que la CEI se démarque de la contribution des experts internationaux et des bailleurs de fonds, a attiré à celui-ci plusieurs interventions critiques, y compris de certaines personnalités de la majorité présidentielle, pour le remettre correctement à sa place. La réunion a même fini en queue de poisson, le vrai faux pasteur Binguimalé ayant été pressé par les participants de proposer une autre date de réunion en attendant que la CEI puisse mieux arranger le document fixant le chronogramme des élections devant faire l'objet des discussions. la prochaine réunion a donc été fixée pour lundi prochain.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique