Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 00:58

 

 

Mairie-de-Bangui-City-hall.JPG

 

Jean Barkes Ngombé Ketté

 

(Journal de Bangui 15/11/2011)

 

La Municipalité de la Ville de Bangui est en pleine réhabilitation depuis que le nouveau Président de la Délégation spéciale de la Ville de Bangui a pris fonction

 

Des travaux pas très bien «appréciés» par les uns et les autres si l’on en croit le Président de la Délégation spéciale de la Ville de Bangui. La volonté qui nous anime en prenant la tête de la municipalité de la ville de Bangui n’est nullement de détruire les réalisations de l’ancien maire mais de les restructurer pour qu’elles soient au moins attrayante pour les centrafricains, a déclaré pour sa part le président de la Délégation spéciale de la ville de Bangui.

 

C’est dans ce sens que se justifient les réalisations en cours à la Municipalité de Bangui. Pour Monsieur Serge Kimata, architecte conseil de la municipalité de Bangui, [i par ces réalisations, nous entendons sauver l’immeuble de la municipalité en état de délabrement assez avancé. Dans cette optique, la devanture de la mairie de Bangui bénéficiera d’un «dépose-personne», d’une terrasse, d’un balcon pouvant la rendre beaucoup plus attrayante.

 

Au Parc du cinquantenaire, alors qu’il a été inauguré il y a moins d’un an, les fissures et autres dégradations sont déjà enregistrées sur les différentes réalisations. Doit-on les laisser en l’état ou agir, s’interroge pour sa part l’actuel président de la Délégation spéciale de la ville de Bangui.

 

Par Fleury Koursany - 14/11/2011

 

© Copyright Journal de Bangui

 

 

NDLR : « Par ces réalisations, nous entendons sauver l’immeuble de la municipalité en état de délabrement assez avancé. » « Au Parc du cinquantenaire, alors qu’il a été inauguré il y a moins d’un an, les fissures et autres dégradations sont déjà enregistrées sur les différentes réalisations. » Voilà ce qu’on doit retenir des prétendues réalisations, mais vrais brassages de vent de Jean Barkès NGOMBE KETTE, ex-président de la délégation spéciale de la ville de Bangui qui s’est mis plein les poches avec les financements de l’AIMF tout en faisant croire à certains compatriotes naïfs qu’il était un grand « bosseur ». C’est tout simplement triste pour la ville de Bangui.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société