Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 00:35

 

 

 

Zongo-en-RDC-vue-de-Bangui.JPG

 

                        Ville de Zongo en RDC face à Bangui

 

 

Mardi, 12 Juillet 2011 14:16

Ce que l’on redoutait est arrivé. L’épidémie de choléra qui sévit actuellement en République Démocratique du Congo (RDC) menace désormais la Centrafrique. Des cas sont signalés à Zongo, la ville congolaise qui fait face à Bangui, de l’autre côté du Fleuve.

L’alerte est ainsi donnée ; Le ministère centrafricain de la santé ne cache pas son inquiétude. Des dispositions sont prises pour faire face. Mais sont-elles suffisantes pour empêcher l’épidémie de traverser le fleuve en même temps que les centaines de personnes qui chaque jour, vont d’une rive à l’autre ?

« L’épidémie du cholera n’est pas encore déclarée dans la ville de Bangui, bien qu’elle ait été signalée à Zongo, ville voisine du pays située sur la côte sud de la rivière Oubangui, en République Démocratique du Congo. Toutefois, la population devrait doubler de vigilance et renforcer ses mesures d’hygiène afin de l’éviter».

Ces propos sont tenus sur Radio Ndeke Luka ce mardi 12 juillet 2011, par docteur Modeste Hoza, Directeur de Communication en matière de santé au ministère de la santé publique et de la population. Il réagit suite à une éventuelle menace de propagation de cette maladie à Bangui.

Selon Docteur Hoza, « le pays dispose d’un centre de surveillance épidémiologique prêt pour la riposte en cas d’épidémie. Pour lui, éviter le cholera passe nécessairement par des mesures élémentaires d’hygiène : consommer de l’eau potable, se laver les mains avec du savon, prendre soins des aliments, maintenir propre les latrines ».

Au sujet de la proximité entre ces deux villes liée au trafic fluvial, le médecin indique « des mesures contraignantes pourraient être prises par les autorités sanitaires, notamment le contrôle systématique de carnets de vaccination des passagers ».

Toutefois certains usagers de cette rivière en provenance de Zongo, interrogés par Radio Ndeke Luka, soutiennent que « le contrôle de ces carnets de vaccination ne se fait pas de manière stricte. Les gardes côtes ne les réclament qu’à ceux qu’ils ne connaissent pas ».

Dans ce contexte, le risque d’une épidémie guette la ville de Bangui, lorsqu’on sait que plusieurs échanges commerciaux se font entre Bangui et Zongo, aux divers points de traversées fluviales.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation