Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 21:38






De retour au pays début août dernier suite à un bref et récent séjour en France, le candidat du MLPC aux prochaines élections présidentielles est de nouveau dans le collimateur de Bozizé et son clan au pouvoir à Bangui. Selon nos informations d'une sources proche de leur entourage désirant garder l'anonymat, une réunion secrète s'est récemment tenue à la présidence avec Martin Ziguélé à l'ordre du jour.

Bozizé a informé les participants à la réunion qu'il serait informé par une source française que Martin Ziguélé préparerait un coup de force contre son régime. A certains participants à la réunion qui étaient partisans d'interpeller immédiatement le candidat du MLPC, Bozizé aurait répondu qu'il préférait qu'il soit pris la main dans le sac et qu'il fallait donc le suivre et attendre.

Après quoi, le ministre de la sécurité publique assurant l'intérim de son collègue de l'intérieur, le général Jules Bernard Ouandé, a adressé une "invitation" à Martin Ziguélé pour qu'il aille le rencontrer pour discuter des "affaires du pays". Selon nos informations, Martin Ziguélé n'a pas l'intention de répondre à cette invitation et a chargé plutôt Gabriel Jean Edouard Koyambounou d'aller à sa place.

Martin Ziguélé apparaît comme le seul candidat aux présidentielles qui empêche réellement Bozizé de dormir sur ses deux oreilles. Depuis son investiture en juin dernier comme candidat du MLPC, de sérieux problèmes de sécurité se posent pour Martin Ziguélé. Il est devenu de ce fait, la cible indiquée des bras armés de la galaxie bozizéenne. On se souvient des tracasseries multipliées à l'encontre de Martin Ziguélé et sa suite à Bossembélé, orchestrées délibérément par le capitaine Vianney Semndiro lors de l'aller et du retour de tournée dans plusieurs villes du Nord Ouest du pays en juillet dernier.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique