Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 19:40


      Jean Francis Bozizé

APA Bangui (Centrafrique)
17-04-2009 - Les Forces armées centrafricaines (FACA) ont mis en déroute des bandits armés non identifiés à Bakayanga, localité à 16 km sur l’axe Kabo-Sido, dans le nord-ouest de la Centrafrique, a appris APA de source proche du ministère centrafricain de la défense nationale.


L’offensive des FACA a fait une dizaine de morts et plusieurs blessés parmi les bandits et permis de récupérer d’importantes quantités d’armes, du matériel et des tenues de combat neuves ainsi que le groupe électrogène de la sous-préfecture de Batangafo et le panneau solaire de l’hôpital de cette même ville, indique un communiqué publié par le ministère de la défense nationale.


« Le ministère de la défense nationale réaffirme la détermination des forces armées centrafricaines à poursuivre leur mission régalienne de protection de l’intégrité territoriale »,
poursuit le communiqué.


« L’armée nationale garante de la paix et de la stabilité lance un vibrant appel à la vigilance de tous les compatriotes épris de paix et de justice et voudrait compter sur leur soutien pour faire échec à toutes tentatives de déstabilisation du territoire afin que tous soit préservé dans la quiétude et la sérénité des citoyens centrafricains »,
conclut le communiqué.


En février dernier, des groupes armés avaient investi Batangafo où ils ont saccagé l’hôpital sous-préfectoral et pillé les entrepôts de vivres et de médicaments des organisations humanitaires.

Auparavant, ils avaient intercepté un véhicule de transport sur l’axe Kabo-Sido et infligé des mauvais traitements à ses occupants.




RCA : La rébellion du FPDC dément les allégations du gouvernement et déplore 1 mort


Communiqué de Presse du FDPC

 
Portant démenti des allégations du gouvernement sur l’attaque du 15 Avril


Le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), par la voie de son Chef d’Etat Major Général le Colonel AYOUB MOUSTAPHA FALL, dément formellement les allégations du gouvernement sur l’attaque du 15 Avril.

 Ce jour, les FACA ont attaqué l’une des positions des éléments du FDPC à BAKAYANGA près de BATANGAFO. Les éléments du FDPC ont repoussé l’ennemi hors du champ de bataille. Par contre, le FDPC déplore la mort d’un élément au lieu de dix (10) comme le gouvernement l’a dit. Cet élément, tombé sous les balles des FACA par embuscade, était en avant-garde.

Devant l’intransigeance des éléments du FDPC, les FACA ont dû rebrousser chemin. De retour, ils ont pillé la pharmacie villageoise de la localité et incendié les cases des villageois : preuve d’irresponsabilité de l’armée de BOZIZE. Le FDPC confirme que des otages, membres des FACA sont toujours en détention dans leur camp.

 Les règles de l’armée ont été viciées par BOZIZE et son clan, perpétrant les exactions contre les civils et mettant en péril leur vie en brûlant leurs maisons. Et cela, avec la complicité active de ceux qui brillent, sur fond de commerce, par une lutte de positionnement.

Fait à Batangafo le 16 Avril 2009

 

Le Chef d’Etat Major Général du FDPC

 
Colonel AYOUB MOUSTAPHA FALL

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation