Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 16:59
637793495_299154ea3b.jpg
 
Date: 28 Feb 2008

28 février 2008 – Toby Lanzer, le Coordonnateur des opérations humanitaires des Nations Unies en République centrafricaine, a présenté aujourd'hui l'action de l'ONU dans le pays, où environ 300.000 personnes ont été déplacées en raison du conflit, en particulier dans le nord.
« En 18 mois, l'ONU est passée de 3 organisations non-gouvernementales partenaires à 300 », s'est félicité Toby Lanzer, lors d'une conférence de presse organisée aujourd'hui au siège de l'ONU à New York.
 
Sur les 300.000 personnes déplacées en raison du conflit interne en République centrafricaine, 100.000 ont fui vers un pays voisin. Sur les 200.000 qui se trouvent dans le pays, beaucoup vivent dans la brousse, à proximité de leur maison, a indiqué le Coordonnateur humanitaire.
Pour répondre aux besoins des populations, les Nations Unies et ses partenaires distribuent des vivres et des trousses sanitaires d'urgence, et s'assurent de la disponibilité d'eau potable.
Des `écoles de la brousse´ ont également été créées pour quelque 75.000 enfants déplacés qui bénéficient aussi de vaccinations.
 
L'ONU ne souhaite pas ouvrir des camps, a déclaré Toby Lanzer, mais plutôt faire en sorte que les déplacés puissent rentrer chez eux. Un seul camp a été ouvert dans le nord, a-t-il précisé. La violence sexuelle est un autre sujet de préoccupation pour l'ONU, notamment dans le nord du pays, où environ 15% des femmes et des filles en auraient été victimes de la part de rebelles.
 
Surtout, au-delà du conflit interne, la République centrafricaine se situe dans une position délicate, a souligné Toby Lanzer, car il partage ses frontières avec le Tchad au nord, le Soudan à l'est, et la République démocratique du Congo au sud.
Beaucoup transitent par le pays, notamment des groupes armés rebelles qui passent dans le nord-est, a-t-il expliqué.
 
Le Coordonnateur humanitaire a cependant annoncé qu'au vu des progrès réalisés au niveau politique, notamment par l'intermédiaire du Représentant spécial du Secrétaire général, les factions rebelles et le gouvernement pourraient s'asseoir à la table des négociations cet été.
 
Quant au financement des opérations humanitaires, Toby Lanzer a annoncé que sur les 92 millions de dollars que représente l'appel pour 2008, 10% avaient été accordés. C'est plutôt satisfaisant à cette époque de l'année, a-t-il souligné, avant de préciser qu'il se rendrait prochainement dans plusieurs pays, notamment européens, pour plaider la cause du pays et rappeler l'importance d'une action concertée de la part de la communauté internationale.
 
Quant à la réforme du secteur de la sécurité, le Coordonnateur humanitaire a fait état de progrès, notamment grâce au concours de la France, de la Commission européenne, de l'Afrique du Sud et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation