Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 23:12

 

 

 

http://radiondekeluka.org/  4 janvier 2016

 

Les trois accusés dans l’affaire de perturbation du vote référendaire du 13 décembre 2015 dans le 3e arrondissement de Bangui sont condamnés à une peine allant de deux à cinq ans d’emprisonnement ferme.

 

Suite à l’audience du lundi 28 décembre 2015, Mahamat Zen, est condamné à deux ans d’emprisonnement ferme et une amende de 500.000 francs CFA pour détention illégale d’armes et de minutions de guerre. Jugés coupables des faits qui leurs sont reprochés, Ibrahim Mahamat et Abbas Abakar sont condamnés à cinq ans d’emprisonnement ferme et 200.000 fancs CFA d’amende chacun.

 

Le Tribunal correctionnel de Bangui a rendu son verdict ce lundi 4 janvier 2016. Le premier substitut spécialisé du Procureur près le Tribunal de Grande Instance de Bangui, Jocelyn Ngoumbango-Koïto déclare que « Le tribunal a suivi le réquisitoire du parquet ».

 

« Le tribunal a déclaré coupables Ibrahim Mahamat et Abbas Abakar, des faits de troubles au scrutin référendaire, de détention illégale d’armes et munitions de guerre, de troubles à l’ordre public, et par conséquent les a condamnés chacun à cinq ans d’emprisonnement ferme et 200.000 fancs d’amende », explique le magistrat Ngoumbango-Koïto.

 

Quant à Adoum Issa, qui n’était pas présent lors de l’audience publique de lundi 28 décembre 2015, une information judiciaire a été ouverte à son encontre selon le premier substitut spécialisé du Procureur.

PERTURBATION DU VOTE RÉFÉRENDAIRE : TROIS ACCUSÉS ÉCOPENT DE DEUX À CINQ ANS D’EMPRISONNEMENT FERME

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com