Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 11:26

 

 

 

(Droit de réponse à Jeune Afrique)

 

 

Dans un article intitulé : « Désiré KOLINGBA, mauvais payeur ? » paru dans le journal Jeune Afrique du 27 Décembre 2015, Monsieur William PERKINS se disant patron d’une société de communication dénommée WP+, réclame au président Désiré KOLINGBA la somme de 309.962 € en paiement de prestations qu’il n’a jamais fournies.

 

En raison des manœuvres politiciennes insidieusement orchestrées derrière cet article dont le but, en cette période électorale, est de jeter un discrédit sur le président Désiré KOLINGBA, le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) condamne de la manière la plus ferme cette pratique et dénonce les manœuvres de Monsieur William PERKINS qui relèvent d’une tentative d’escroquerie avortée.

 

En effet, ce Monsieur s’était présenté au président Désiré KOLINGBA comme un Expert en communication spécialisée dans les campagnes présidentielles. Il lui a fait croire que c’est lui qui avait fait élire le Président Abdoulaye WADE au Sénégal ainsi que le Président François MITTERAND en France avec l’assistance de Monsieur Jacques SEGUELA.

 

C’est dans ces circonstances qu’il a réussi à extorquer la signature du président Désiré KOLINGBA pour un contrat de prestations des services bien définis.

 

Premièrement, la société WP+ s’était engagée, aux termes de ce contrat, à :

 

  • Elaborer la stratégie de communication de M. Désiré KOLINGBA pour son élection à la magistrature suprême en RCA.
  • Mener toutes les actions nécessaires à cette élection de M. Désiré KOLINGBA.
  • Assurer la coordination de l’ensemble de la stratégie de communication relative à sa candidature à l’élection présidentielle.

 

Deuxièmement, toutes les actions de communication, prévues dans le cadre de ce contrat, devraient être menées aussi bien en Centrafrique que dans le monde entier. Or la société WP+, pourtant astreinte à l’obligation de résultat dans le respect des clauses de prestation, n’a absolument rien fait pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés ; non seulement elle n’a mis en place aucune stratégie de communication relative à la candidature du président Désiré KOLINGBA, mais encore elle n’a mené aucune action de nature à contribuer à la visibilité de cette candidature. Le site internet du candidat, par exemple, n’a jamais été rendu opérationnel, tout comme les interventions dans les médias internationaux n’ont jamais été effectuées.

 

Aussi, est-il besoin de rappeler que la société WP+ qui devraient s’impliquer dans les actions de communication en Centrafrique (où doivent se tenir les élections) et dans le monde entier n’a effectué aucun déplacement sur terrain pour  s’enquérir de la situation en vue de la bonne exécution de ses prestations.

 

Par ailleurs, le groupe de travail et de réflexion mis en place à Paris par le bureau fédéral France-Europe du Rassemblement Démocratique Centrafricain, a mis en place un programme d’actions pour la précampagne approuvé par la société WP+. Mais ce programme n’a obtenu la moindre exécution à cause des fausses promesses de salle données par Monsieur William PERKINS ; tout ceci au mépris total des engagements de la société WP+.

 

Il s’est avéré que le Président WADE n’a jamais entendu de près ou de loin le nom de Monsieur William PERKINS ni de sa société qui n’a été créée qu’en août 2013, lorsqu’il a été interrogé à ce sujet.

 

Cette société au capital de 100 € n’ est en réalité un simple bateau de pêche  en période de transition politique en Centrafrique pour aller à la pêche de candidats créée qu’il estimait friqué, et le Président Désiré KOLINGBA correspondait au  profil idéal du candidat prisé par Monsieur William PERKINS d’autant plus qu’il venait de rater de justesse la Présidence de transition politique en Centrafrique.

 

Il est important de signaler que cette société n’a jamais déposé un seul bilan au greffe du Tribunal de Commerce de Paris et pour cause, elle n’a aucun client. Allez y comprendre la supercherie. 

 

Alors que son action devant le Tribunal de Grande Instance d’Orléans est en cours de délibéré, M. William PERKINS n’a pas arrêté de harceler l’entourage du président Désiré KOLINGBA pour lui dire que s’il ne recevait pas de règlement d’un chèque important de sa part, il allait publier un article pour compromettre son élection.

 

Voilà ce maître chanteur qui est aux abois et qui avait cru trouver une proie à  plumer.   

 

Comment peut-on réclamer dans ces conditions, une somme de 309.962 € sans aucune contre-prestation ? Est-il possible de réclamer à un cocontractant l’exécution d’une obligation sans avoir exécuté sa propre part d’obligation ?

 

Monsieur William PERKINS  devra demander à ses avocats de lui expliquer le sacro-saint principe juridique de « Exceptio non adimpleti contractus » c’est-à-dire « l’exception du contrat non exécuté ».

 

Tout ceci s’apparente à une escroquerie organisée par un individu sans scrupule dont la préoccupation primordiale est de soutirer de l’argent au président Désiré KOLINGBA dont il croit être nanti.

 

Le Président Désiré KOLINGBA a d’ailleurs instruit son Conseil Maître Wang-You SANDO, avocat à la Cour d’appel de Paris et inscrit à la Cour Pénale Internationale de la Haye, d’engager une action en annulation du contrat en cause et d’exploiter tous les éléments utiles pour le dépôt d’une plainte contre M. William PERKINS pour tentative d’escroquerie.

 

Le Rassemblement Démocratique Centrafricain lance un vibrant appel à tous les militants et sympathisants, ainsi qu’à tout le peuple centrafricain de redoubler de vigilance pour barrer la route à toutes les manœuvres de déstabilisation d’où qu’elles viennent ; il demande à tous de rester mobilisés pour rendre possible la victoire du président Désiré KOLINGBA aux élections présidentielles du 30 Décembre 2015.

 

Fait à Paris, le 04/01/2016

 

 

                                     M. POLISSE-BEBE

 

Porte-parole chargé de communication

 

PRESIDENT DESIRE KOLINGBA ECHAPPE A UNE TENTATIVE D’ESCROQUERIE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com