Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 23:35
Le pape lance le Jubilé de la Miséricorde

 

 

 

Lundi 7 Décembre 2015 - 18:36

 

L’Eglise catholique entre dans une année de célébration jubilaire pour implorer la grâce de Dieu.

 

C’est ce mardi 8 décembre que l’Eglise catholique est entrée dans son année jubilaire pour la miséricorde. Cette manifestation a été voulue par le pape pour demander le pardon de Dieu dans tous les actes qui ont blessés son amour gratuit : guerres, violences et injustices sans parler de tous les comportements  conduisant à défigurer la terre, maison commune. Dimanche dernier, le Souverain pontife, souhaitant un accord à la Cop21 de Paris sur les changements climatiques, a expliqué que la préservation de l’environnement et la miséricorde ne sont pas des thèmes opposés en ce qu’ils visent l’une et l’autre à restaurer la dignité de l’homme.

 

La date de lancement de ce jubilé n’a pas été choisie par hasard : le 8 décembre est, en effet, chez les catholiques le jour où ils célèbrent la fête de l’Immaculée conception de la Vierge Marie, mère de l’Eglise et de tous les hommes. Toujours pour renforcer la charge symbolique de ce jubilé, c’est à Bangui, en Centrafrique, que le pape a lancé la toute première manifestation de cette année jubilaire en ouvrant la « porte sainte » de la cathédrale Notre-Dame de la capitale centrafricaine. A cette occasion, il a lancé : « Bangui est devenue la capitale de la spiritualité du monde », pour appeler sur les Centrafricains, affligés par la pauvreté et les conflits, le regard compatissant de Dieu.

 

D’ailleurs, pour saisir cette occasion exceptionnelle où les caméras des télévisions du monde étaient tournées vers un pays oublié de beaucoup, la présidente de la transition de Centrafrique, Mme Catherine Samba Panza, avait posé le premier geste de demande de miséricorde en cette année qui lui est dédiée. Devant le pape et « au nom de sa foi », elle avait demandé pardon à Dieu pour « le mal que les Centrafricains se sont faits les uns aux autres ». Geste spectaculaire ayant fortement ému au Vatican.

 

C’est donc dans son style particulier que le pape François engage l’Eglise catholique dans ce jubilé. Mardi soir, il a éclairé le traditionnel arbre de Noël géant de la Place Saint-Pierre le dédiant aux migrants. Le pape a également voulu lancer ce jubilé dans l’année marquant les 50 ans du Concile Vatican qui chamboula, à partir de 1965, l’Eglise catholique. Autre signe fort : 2015 marque aussi le cinquantenaire de l’abandon des ex-communications que catholiques et orthodoxes avaient prononcé les uns contre les autres… à partir de 1’année 1054 ! Une spectaculaire accolade entre le patriarche orthodoxe Athënagoras et le pape Paul VI, le 7 décembre 1965, avait scellé cette réconciliation entre deux branches de la chrétienté, autre conséquence directe du Concile.

 

« Le monde a besoin de découvrir que Dieu est père, que la cruauté ne mène nulle part, que la condamnation ne mène nulle part. L'Eglise succombe parfois à la tentation de suivre une ligne dure », mais elle fait en cela fausse route. Il faut revenir vers Dieu le Père capable de dispenser son amour à tous les hommes, ne cesse de répéter le Souverain pontife. Ce mardi 8 décembre et jusqu’au 20 novembre 2016, ces propos vont être répétés et ces gestes reproduits ; les catholiques qui vont poser des actes de miséricorde assurés de recevoir les indulgences plénières.

 

Lucien Mpama

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com