Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 23:40

 

 

 

     Des oiseaux de mauvais augure ont tout fait pour empêcher le pape d’aller en Centrafrique . Cela n’est pas fait pour nous surprendre : après avoir soutenu la thèse incongrue d’une guerre confessionnelle en Centrafrique, la France se retrouve empêtrée dans ses propres contradictions quand le chef suprême d’un des camps religieux souhaite aller sur place pour débrouiller l’écheveau ! Un véritable festival de contrevérités, de désinformation et d’approximations est organisé par les médias audiovisuels français . D’ordinaire cacophoniques, ils ont fait leur unité sur le dos du peuple centrafricain en répétant à l’envi, comme des perroquets, que le pape n’a pas intérêt à se rendre en Centrafrique ! Pourquoi ? La COP21 à Paris n’explique pas totalement ce boycott de la RCA !

 

1 . Un échec militaire doublé d’un échec diplomatique  

 

    Sous prétexte d’insécurité endémique non jugulée en Centrafrique, la diplomatie française et le Président François Hollande ont exercé de fortes pressions sur le pape pour qu’il annule son voyage longuement et patiemment préparé en RCA . Monsieur le Président, il y a des choses avec lesquelles les peuples dits pauvres ne badinent pas et je peux vous affirmer sans risque qu’en essayant de dissuader Sa Sainteté d’aller les voir dans leur détresse, vous venez de froisser gravement ce peuple fier . Quels leaders centrafricains, quels membres de la communauté centrafricaine avez-vous consultés ? Quelle erreur psychologique ? Au fait, de quoi avez-vous peur au juste ? S’agit-il vraiment de veiller à la sécurité du pape ou plus prosaïquement de l’empêcher d’aller constater sur place l’échec patent des militaires de la mission Sangaris ? Cette mission d’environ mille hommes, renforcée des troupes de la Minusca, n’était-elle pas envoyée primitivement en Centrafrique pour s’interposer entre les belligérants dans un premier temps et désarmer les deux camps dans un second temps ? Le chapitre VII de la Résolution de l’ONU est assez explicite à cet égard ( cf article précédent : Désarmer ou partir).

 

     Et si ce sont les rapports de votre ambassadeur en Centrafrique qui vous ont induit en erreur, il serait temps d’en tirer les conclusions politiques qui s’imposent . Un homme si peu au fait des réalités centrafricaines, ne maîtrisant ni la mentalité ni  « l’âme » du pays n’a plus sa place en RCA . Ce pays, malgré sa souffrance ou à cause de cette souffrance ne veut plus de satrape et à plus forte raison d’un proconsul plein de morgue et de mépris à son égard . A contrario, le Nonce apostolique connaît mieux la RCA et les Centrafricains et son point de vue a prévalu auprès du pape .  La France du XXI ème siècle continue de se servir d’un logiciel périmé des siècles précédents dans ses relations avec l’Afrique : elle est en train de perdre le Centrafrique à l’instar du Rwanda .

 

    Pour revenir aux tragiques évènements du 13 Novembre 2015 dans les rues de Paris, je rappelle que fin Septembre 2015, ce furent 82 morts officiels recensés en Centrafrique, ce qui fait 0,0018% des quatre millions cinq cents mille habitants de la RCA contre 0,0002% pour la France ( 65.000.000 ) .  Et les militaires , et les politiques et les journalistes français ont parlé indistinctement de morts civils en RCA ! Tous les musulmans de Centrafrique ne sont pas des assassins mais les tueurs du KM5, de Bambari ou d’ailleurs sont ceux-là mêmes que vous qualifiez ici de terroristes et/ou de djihadistes et contre lesquels vous êtes entrés en guerre et vous souhaitez modifier la Constitution française . Ils ont la même rhétorique, le même projet politique, le même mépris de la vie humaine et les mêmes financements . Alors, deux poids, deux mesures ? 

 

      Il est entendu que la France ne sortira de son ambiguïté en Centrafrique qu’à son détriment .

 

2 . Jours de divorce

 

    Le dimanche 29 Novembre 2015, j’ai décidé de suivre le voyage du pape sur une chaîne publique . Mal m’en a pris .  J’ai dû me rabattre sur une chaîne privée pour voir une queue de reportage sur l’arrivée du souverain pontife à Bangui ! Le soir, cette même chaîne publique a consacré trente secondes au voyage du pape …A quoi ont servi mes redevances ? Aucun reportage précédant le voyage, rien pendant et rien après dans une France «  fille aînée de l’Eglise » où le dimanche matin est dédié aux religions sur France2  ?

 

     On me dira qu’une grande conférence des nations ( COP21) se tenait en même temps à Paris sur le climat . Ce à quoi je réponds qu’au niveau de la RCA, le voyage du pape est éminemment plus important que toutes les conférences sur le climat . Le citoyen centrafricain lambda est plus préoccupé par la guerre sans nom qui ravage son pays depuis plus de trois ans, faisant de lui un réfugié dans son propre pays . D’ailleurs son pays ne pollue pas et face à son avenir hypothéqué, la conférence sur le climat paraît dérisoire .  Le Premier ministre centrafricain Mahamat Khamoun est venu ânonner quelques phrases convenues à cette conférence et cela doit suffire .  

 

    Une fois de plus le gouvernement et les médias français se trompent quand ils s’accordent pour saborder ou occulter le voyage de pape en Centrafrique à l’ère des réseaux sociaux et d’Internet . Le lundi 30 Novembre au soir, j’ai rattrapé tout mon retard sur le voyage papal via Internet .  Avec quelques  caméras bien placées, KTO a montré honnêtement le voyage .

 

    Pas un coup de feu tiré à Bangui pendant la visite du Pape !

    Pas un caillou jeté sur la papamobile !

    Pas un cri hostile dans les rues de Bangui !

 

Les Centrafricains n’ont pas fait ce que leur ont suggéré la presse et le gouvernement français : ils sont décevants et agaçants !

 

Ceci est une totale remise en cause de tous les afropessimistes, tous les apprentis sorciers et autres oiseaux de mauvais augure .  Qu’ils méditent ces paroles du cardinal Fernando FILONI  « Une ceinture de personnes très pauvres, qui couraient continuellement autour de la voiture du Pape, n’a jamais laissé le Pape seul et l’ont ainsi défendu y compris de tout possible danger »  

 

. Le voyage du pape est un triomphe et la RCA, en dépit de son malheur, vient d’administrer une magistrale leçon d’hospitalité et d’humilité à tous .

 

   Quant aux leaders politiques centrafricains ( cf article : De l’indécence des candidats centrafricains à l’élection présidentielle ), ils feraient mieux d’organiser des primaires ou de mettre en place de larges plateformes politiques pour essayer de relever la RCA au lieu de cette liste interminable de candidats qui livre notre pays à la risée publique mondiale . Chers candidats à l’élection présidentielle en RCA : de quoi et de qui voulez-vous vous venger ? A quoi aspirez-vous personnellement ? Quels messages adressez-vous  au peuple centrafricain en avançant ainsi en rangs serrés ? Ne voyez-vous pas  que notre pays qui est un vaste chantier aura besoin de l’union sincère de tous ces fils et filles pour le remettre debout ? A vous de chercher et de trouver cette synergie nécessaire et indispensable . La RCA ne peut compter que sur ses propres enfants ! Dire ou croire le contraire serait mentir à soi-même et aux Centrafricains .

 

     Etymologiquement, pontife veut dire « qui fait le pont » . Or que cherche à faire le pape en se rendant en RCA, si ce n’est établir un pont entre des communautés centrafricaines artificiellement divisées pour mieux exploiter leurs richesses ? L’acharnement mis par le gouvernement français à torpiller ce voyage en se fondant sur des rapports tendancieux, le silence complice des médias audiovisuels et le chaleureux accueil réservé au pape par les Centrafricains sont des preuves tangibles que la France et la RCA ne parlent plus le même langage . Lorsqu’un couple ne s’entend plus, il divorce . La RCA et la France ne sont même pas un couple . Alors…

 

                                               David KOULAYOM-MASSEYO

                                              

Le 7 Décembre 2015 .

LE SAINT PERE EST REVENU VIVANT DU CENTRAFRIQUE : GLOIRE     SOIT RENDUE AUX CENTRAFRICAINS ! par David KOULAYOM-MASSEYO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com