Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 11:59

 

Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain

 

Justice – Liberté – Travail

 

Membre de l’Internationale Socialiste

 

 

Bureau Politique

      Secrétariat Général

     N°_______MLPC/BP/SG/015                                         Bangui, le 6 juillet 2015

 

 

 

Les crises politico militaires qui ont affecté la République Centrafricaine depuis près de trois décennies, et qui trouvent  leurs origines dans l’exclusion  et le refus de dialogue  ont mis des milliers de nos compatriotes contre leur volonté sur le chemin de l’exil vers les pays voisins.

 

A la sortie du Forum National de Dialogue de Bangui, et à l’heure où notre pays se dirige à grands pas vers d’importantes consultations électorales de sortie de crise, il est inapproprié de vouloir empêcher nos compatriotes, qui par ailleurs ne sont pas déchus de leurs droits civiques, d’accomplir leur devoir de citoyen en prenant part à ces consultations, autant pour le référendum constitutionnel que pour l’élection présidentielle.

 

Si on  peut  s’accorder sur le principe que des  étrangers ne doivent pas prendre part à une consultation électorale  réservée aux seuls nationaux, on ne peut pas admettre que soient écartés du vote des  compatriotes identifiés et identifiables et  exilés malgré eux,  d’exercer leur  droit de vote.

Conscients de cette situation, le Conseil de Sécurité des Nations Unies dans ses différentes résolutions sur la crise centrafricaine, d’une part, et la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) dans sa décision sur la question, d’autre part, se sont déjà prononcés en faveur du vote de nos compatriotes réfugiés dans les pays voisins.

 

Dès lors, le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), qui est respectueux des valeurs républicaines et dont la justice sociale fonde le crédo politique, estime que le débat sur  le vote des réfugiés n’est pas de nature à rasséréner le climat social à la veille desdites  consultations.

 

Aussi, la nécessité de la réconciliation nationale au sortir du Forum National de Bangui et la question de la citoyenneté étant t un impératif d’intérêt général au-dessus de tout intérêt partisan,  le MLPC exhorte t-il les autorités de la transition et  l’Autorité Nationale des Elections (ANE) à tout mettre en œuvre pour que non seulement nos compatriotes réfugiés  votent effectivement mais surtout que toutes les mesures techniques  soient prises  pour que les opérations électorales les concernant se déroulent dans des conditions requises de transparence .

                                                                                              Pour le Bureau Politique

                                                                                              Le Secrétaire Général

 

                                                                                              Etienne MALEKOUDOU

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MLPC RELATIF AU DROIT DE VOTE DE NOS COMPATRIOTES REFUGIES

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com