Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 00:24

 

 

 

Mandaba Jean Michel

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 06 Mai 2011 15:25

Les jours se suivent mais ne ressemblent pas ! Le personnel de l’hôpital Communautaire de Bangui a été surpris par une visite inopinée jeudi 5 mai 2011, du ministre de la santé publique, Michel Mandaba. Par ce geste, le ministre a voulu se rendre compte par lui-même de l’effectivité de la présence du personnel et des problèmes liés au fonctionnement général de la structure de santé, une des principales de la capitale centrafricaine.

Cette visite la première du genre par le nouveau locataire de ce ministère, intervient quelques jours après le lancement du projet intitulé « Financement basé sur les Résultats » recommandé par les partenaires au développement. Un projet testé avec succès sur d’autres cieux africains.

Il faut dire la prestation du personnel soignant de cet Hôpital Communautaire de Bangui a toujours été décriée par le public. Parents ou malades reprochent souvent à ces derniers de fréquents cas de rackets, vente illicite de médicaments et erreurs médicales.

Il y a un an le ministre sortant de ce département avait annoncé de mesures disciplinaires pour redresser le secteur sanitaire.

Selon docteur Romain Nguitizia, Directeur de cet hôpital interrogé par Radio Ndeke Luka, l’Hôpital communautaire « manque cruellement de ressources matérielles et humaines pour une réponse favorable aux patients. Cette visite vient à point nommé et constitue un réconfort pour l’équipe ».

Pour le ministre Mandaba, les problèmes « ne manquent toujours pas pour un tel service public. Un plaidoyer sera envisagé en direction du gouvernement pour améliorer la santé des centrafricains ».

 

 

NDLR : On ne voit a priori pas quel miracle fera le transfuge Jean Michel Mandaba qui vient de succéder à un autre transfuge avant lui à la tête de ce même département de la santé, un certain André Nalké Dorogo qui n’a réalisé aucun exploit dans la résolution des énormes problèmes de santé de la population et notamment ceux inextricables des véritables mouroirs que sont les hôpitaux de Bangui. Le mauvais fonctionnement des hôpitaux de la RCA en général et en particulier ceux de la capitale, au-delà des difficultés de toutes sortes et surtout du manque cruel de moyens matériels, est aussi et surtout dû à la corruption et à la vénalité du personnel médical qui rançonne littéralement les pauvres malades et leurs proches à une échelle absolument inouïe.

Sans une politique cohérente et hardie et une réelle volonté des gouvernants, ce qui ne pourra jamais être le cas avec la clique de prédateurs au pouvoir  en ce moment, on ne verra jamais le bout du tunnel, surtout pas avec les ministres débauchés qui ont d’ailleurs d’autres soucis plus pressants. N'est-ce pas avec comme ministre de la santé  Nalké Dorogo, pourtant ressortissant de la Mambéré-Kadéi, que cette préfecture a curieusement et davantage souffert de malnutrition infantile ? C'est donc la preuve que c'est la politique d'ensemble et la mauvaise gouvernance du gouvernement qui sont en cause. Les visites ponctuelles des ministres, n'y changeront rien.    

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société