Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 01:55

 

 

 

 

Ndoutingaï S

 

 

Feindiro

 

 

 

Depuis qu'il a été autorisé par son oncle à sortir de BG, il est signalé partout,  ce fameux ex demi-dieu.


A Ouaga?

Alors rigolons un peu:

1: il est allé à Ouaga pour voir le match retour des fauves contre les étalons puisque ce sera à guichet fermé et qu'il faut se lever tôt pour avoir un billet au marché noir...il veut quand même participer à ce moment historique qui sera la qualification de la RCA pour sa 1ère CAN d'autant plus qu'avec le succès du tournoi de la Zone 4 à Bangui, Jojo Bozizé vient de pulvériser ses deux grands frères: Francis et Socrate dans la course à la succession. Donc Ndoutingaï qui n'a pas fait le deuil de son ambition présidentielle veut aussi donner la réplique à son nouvel adversaire pour la succession : Jojo c'est le Basket, Ndoutingaï c'est le foot.

2: il est à Ouaga pour prendre attache avec Dadis Camara afin que ce dernier l'instruise sur comment prendre le pouvoir en 2 heures chrono comme il le fit jadis au décès du général Lansana Conté...on remarquera peut être un destin commun : un général d'armée à Conakry décède de sa propre mort et un capitaine prend le pouvoir à la barbe de tous les hauts gradés de l'armée...l'ex demi-dieu en répandant les nouvelles sur la maladie et/ou l'agonie supposée de son oncle il y a quelques mois de cela, se préparait-il à un destin à la Dadis? Malin est celui qui dira la fin de l'histoire.

3: il est à Ouaga pour négocier afin que Blaise mette à sa disposition tous les mutins radiés de l'armée Burkinabé suite aux mouvements d'humeur d'il y a quelques mois.

4: il est à Ouaga avec l'autre demi-dieu devenu non-grata en Europe suite à la procédure de Dengou et Balemby (D'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'il avait opté pour le Botswana.) pour savourer le fameux et célèbre "poulet bicyclette" de Ouagadougou afin d'exorciser tous les mauvais souvenirs de la fuite de Bangui.

Moralité : à ceux qui sont aux affaires et qui se croient être des dieux, qu'ils sachent qu'ils ne le sont qu'un temps et que tard ou tôt, ils rendront des comptes.

A tous les Ndoutingaï et Feïndiro présents et à venir...méditer cela.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers