Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 01:15

 

 

 

 

 

Réseau des journalistes pour les Droits de l’homme en République Centrafricaine (RJDH-RCA)

 

 

 

Bouar : Le village de Yongoro attaqué par des hommes armés non identifiés

 

homme armé

 

 

Bouar, 4septembre 2012 (RJDH) – Le village de Yongoro situé à 45 kilomètres de la ville de Bouar (ouest), a été attaqué, le mardi 2 octobre,  par une bande armée non identifiée. Les assaillants ont passé à tabac et dépouillé les habitants de ce villages de leur bien.


«Nous avons été surpris par ces hommes non identifiés, lorsque nous revenons du marché hebdomadaire. Ils ont pris tout ce qui était sur nous, entre autre de l’argent, des produits alimentaires, des motos et ils  nous ont battu et humiliés devant nos femmes et nos enfants », a témoigné Emmanuel Doukou une des victimes à Radio Maïgaro.


Selon lui, ces hommes portaient des armes de guerre, de différents calibres, ils étaient tous en uniforme. Ils ont fait savoir selon la même source que  « leur objectif serrait  de se venger du gouvernement qui n’aurait  pas honoré à sa promesse, après le sursaut patriotique, du 15 mars derniers ». A en croire le témoin, ces hommes chercheraient à regagner leur base qui se trouverait  dans la commune de Béloko.


La population de cette commune lance un SOS au gouvernement, pour qu’une solution durable soit trouvée et que la libre circulation des personnes et des biens soient assurée dans cette zone.

 


 

Bangui : Des victimes de corruption invitées à s’expliquer à la justice

 

Bangui, 4septembre 2012 (RJDH) – Vingt présumées victimes d’acte de corruption organisée par la coopérative Maxi-Pauvre, ont été invitées à s’expliquer à la gendarmerie territoriale de la sous-préfecture de Bimbo, le 2 septembre dernier.


Les victimes ont fait savoir à la justice qu’ils ont été victimes d’un acte de corruption, organisée par le directeur de cette coopérative. Mais dans un communiqué de presse daté du mardi 2 octobre, Jérémie Doubani, directeur de Maxi-pauvre, a rejeté toute accusation selon laquelle, il serait à l’origine du détournement d’une somme versée par chacun des 20 jeunes pour bénéficier d’un emploi dans cette coopérative.

Ces jeunes auraient versé 1000 francs chacun, à la direction de l’association en vue d’être recrutés pour travailler au centre de santé Elisabeth Domitien. La Brigade de gendarmerie de Bimbo est saisie et suit encore le dossier.

 


 

Bambari : Augmentation subite des tarifs d’eau à la pompe surprend la population

 

 

kiosque eau Bangui

 

 

Bambari, 4septembre 2012 (RJDH) – La population de la ville de Bambari (centre) est surprise de l’augmentation des tarifs d’eau à la pompe, dans tous les points de vente. La société de distribution d’eau en Centrafrique  (Sodeca) qui est aussi étonnée du fait, a promis de mener dans les prochains jours une vaste campagne afin de pallier au problème.


« Nous n’avons pas été sensibilisés, du coup le bidon de 20 litres qui coûtait 10 FCFA est vendu à 25 francs et la cuvette passe de 15 à 35 FCFA. Les vendeurs d’eau ne veulent pas nous expliquer les raisons de ce changement », a fait savoir Madeleine Pounounguinza, une habitante de Bambari.


Selon elle, cette augmentation ne vient pas de la Sodeca. « Nous nous sommes rendus à la direction technique de distribution pour en savoir plus, le responsable se dit  étonné de la nouvelle », a expliqué Madeleine Pounounguinza.


Interrogé par radio Linga, Emmanuel Yara, chef de centre de la Sodeca, a promis résoudre cette malentendu.  « Nous allons organiser une réunion avec les chefs de quartiers concernés, en vue d’arrêter ce rançonnage. Il n’y a pas de décision de modification de tarifs venant de la direction », a –t-il dit.


Il poursuit qu’après la sensibilisation, toute personne qui continue cette pratique, sera poursuivie devant les juridictions compétentes.

 


 

Kabo : Les éléments du FPR se regroupent pour leur rapatriement

 

Kabo, 4septembre 2012 (RJDH) – Les éléments de l’ex-rébellion tchadienne du Front populaire pour le redressement (FPR) d’Abdel Kader Baba Ladé sont en train de se regrouper au village Bokandji à 26 kilomètres de la ville  de Kabo (Nord) pour être rapatriés dans leur pays, le Tchad.


D’après une source proche de la gendarmerie 46 éléments de FPR sont déjà à Bokandji, 46 autres au village de Baltédjé, toutes des localités situées aux environs de 20 kilomètres de la ville de Kabo. La même source a indiqué que 36 autres éléments sont en attente dans le village de Farazala à 36 kilomètres de la ville de Kaga-Bandoro.


Toujours d’après les informations de la gendarmerie de Kabo, une centaine d’éléments de Baba Laddé basés  à Ippy, auraient quitté le lieu hier pour la ville de Dékoua. «  Ils  seraient actuellement en route pour Kabo », a-t-il ajouté.


Il faut rappeler que le samedi 29 septembre dernier, deux des éléments incontrôlés du groupe basés au village de Bokandji, voulant braquer un véhicule de transport commun ont été blessés par des éléments des Forces armées centrafricaines qui accompagnaient les passagers.

 

 


Obo : Des jeunes mobilisés à mettre la propreté à l’hôpital de la ville

 

Obo, 4septembre 2012 (RJDH) – Au total 42 jeunes se sont mobilisés, le mardi 2 Septembre, pour nettoyer la concession de l’hôpital préfectoral d’Obo qui est envahi de hautes herbes en cette saison des pluies.  


Selon le président du Comité préfectoral de la jeunesse, Corneille Salyc-Kongo interrogé par Radio Zéréda, l’hôpital ne dispose que d’un seul manœuvre pour une vaste parcelle. C’est pourquoi, « nous nous sommes mobilisés pour mettre la propreté dans cet unique hôpital, qui accueille nos parents malades ».


L’opération n’a bénéficié seulement que de l’appui des jeunes, réunis dans ce comité. Corneil Salyc-Kongo a profité du micro de Radio pour demander aux autres jeunes de la ville de se joindre à eux pendant la prochaine séance des travaux.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches