Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 20:05

 

 

 

Boz et Djotodia

 

 

Association des Centrafricains de la diaspora en France «Touche pas à ma Constitution ».

                  Défenseur  des  valeurs Constitutionnelles et des  Droits de l’Homme.

                Enregistré  par la Préfecture Haute Garonne  sous  le N° W313017876.

               81, rue Saint- Roch- BP 74184 31031 Toulouse cedex (France).

 

                                Mail: collectifcentrafricain@yahoo.fr

                                                                    

                                            Communiqué de Presse

 

Suite aux  déclenchements  des hostilités  militaires  par la SELEKA en date du 10 Décembre 2012, une grande partie de la République est placée sous contrôle de ce mouvement rebelle.

 

Alors pour garantir la paix et l’unité Nationale les Chefs de la CEEAC ont joué la grande  carte de la Diplomatie pour obtenir le cessez-le-feu entre les parties belligérantes à l’issu de la signature de l’accord de 11 janvier 2013 à Libreville prévoit surtout la mise en place d’un Gouvernement de Transition et d’autres  fortes recommandations faisant partie de cet accord.

 

Après la dissolution du Gouvernement TOUADERA III, par le Chef de l’Etat, le 17 janvier  2012, Maître TIANGAYE a été nommé comme Premier ministre chef du Gouvernement avec mission de mettre en place un Gouvernement d’Union Nationale.

 

 Au terme  du Décret N° 13.035 du 03 Février 2013 un Gouvernement de « Haute Trahison des valeurs républicaines » vient de se mettre  place en violant les dispositions de la constitution Centrafricaine du 27 décembre 2004.

 

Le collectif « Touche pas à ma Constitution » souligne qu’au regard de la Constitution Centrafricaine, il n’est jamais prévu un poste  de vice premier  ministre et deuxième vice premier ministre.  Le collectif dénonce la répartition des gâteaux à travers  ce gouvernement et le qualifie  purement d’anti - constitutionnel.

 

Le Collectif  prend d’ores et déjà la Communauté nationale  internationale et notamment les Chefs d’Etat les Chef de la CEEAC à témoin  des conséquences qui découleront après la mise en place de ce gouvernement.

 

 

                                                         Fait à Paris, 03. 02. 2012

 

                                         Pour le Collectif, le Représentant porte parole

 

                                    Godfroy- Luther  GONDJE- DJANAYANG   

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion