Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 01:40

 

 

Binguimale.jpg

 

 

 

La CEI du Pasteur Binguimalé écoeure !

Je ne comprends pas que les Centrafricains ne comprennent pas que la CEI (Commission électorale indépendante) est en train de reproduire les erreurs qui ont conduit le pays au re­port des élections et â la loi constitutionnelle y relative.

Voila une CEI qui bavarde et qui s'amuse plus qu'elle ne travaille. Il lui re\lient; certes, de proposer au président de la République, 1a date des élections. Seul ce dernier peut rendre cette date publique par un Décret et non le président de la CEI qui l’annonce en «off » aux journalistes, le 17 juin 2010, lors de l'atelier de formation des commissaires de la CEI sur la gestion de l'administration électorale, organisée à l'Hôtel Azimut à Bangui. Il ira jusqu'à affirmer que le chronogramme d'activités du processus électoral a été adopté avec amendements (sic).

Cependant, chacun sait pertinemment qu'en octobre, on est en pleine saison de pluie et que beaucoup d'électeurs du Sud­ouest, notamment ceux de la Lobaye seraient au campement des Chenilles mais c'est également la période des récoltes et de protection des champs dans  la région centre du pays.           

A cela, s'ajoutent des multiples attentes.

D'abord, le CFC (Collectif des Forces du Changement) qui exige le départ du président de  la CEI jugé incompétent et de moralité douteuse, Ensuite, la non publication de l'audit administratif et financier sur fa gestion de fa CEI pose problème, sans oublier la réclamation du candidat indépendant Ange-Félix Patassé qui se dit lésé, parce qu'il n'a aucun représentant à fa CEI. Enfin la cerise sur le gâteau, c’est l'épineux problème du DDR  (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion) et surtout les cartes électorales.

Que peut nous dire le révérend Pasteur Joseph Binguimalé des cartes électorales confectionnées sur fonds propres au Kenya à hauteur de 200 millions de F CFA et de l’appel d’offres dans le site PNUD-Bénin, invitant les entreprise à soumissionner pour la fourniture de 2500.000 cartes d'électeurs manuelles pour le compte de la CEI de Centrafrique ? Sur quelle base ou sur quel résultat de recensement ont-ils trouvé les 2.500.000  électeurs en Centrafrique ?

Par ailleurs, pourquoi cet appel d’offres n’a-t-il pas été publié dans les journaux centrafricains ? Est-ce parce que les Centrafricains sont considérés comme les damnés des idiots ? Pourquoi ne trouve-t-on pas cet appel d’offres dans le site PNUD-Centrafrique ? Car le dernier appel d’offre dans le site PNUD-Centrafrique, date du 9 mai 2010 et ne concerne que les produits chimiques. Soit ! Voilà ce qu’annonce cet appel d’offres made in PNUD-Bénin.

Cette invitation à soumissionner date du 16 juin 2010 et que les offres devant venir au plus tard le Mardi 22 juin 2010 avant 15 heures GMT (16 heures, heure de Bangui) aux adresses ci-après :  

- Adresse électronique exclusive : car-elections.cf@undp.org ou

Au Siège du Projet d'Appui au Cycle Electoral (PACE), dans les locaux de l'ancien bureau du PRAC, voir face Bureau de la Représentation du PAM à Bangui contre récépissé.

Toute offre nous parvenant après cette date ou par tout autre canal sera rejetée ». C’est grave ! ce qui concerne les Centrafricains, n’est pas connu par les Centrafricains.

Alors, le président de la CEI est-il sérieux, veille-t-il à la tenue des élections paisibles, crédibles et transparentes en République centrafricaine ? N’a-t-on pas dit qu’à force de danser et de bavarder l’Afrique s'est fait surprendre par les peuples les plus austères, cher Révérend Pasteur!

Le Citoyen n° 3401 du 22 juin 2010

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique