Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 23:59

 

 

 

Djotodia et Gazam Betty

 

 

Afrik.com   MERCREDI 30 JANVIER 2013 / PAR FRED KROCK

 

Michel Djotodjia et Christoph Gazam-Betty, deux responsables de la coalition rebelle, devaient ce mardi conduire une mission de sensibilisation de leurs troupes par voie aérienne. Seulement, les éléments de la gendarmerie de l’aéroport ont interdit cette mission.

  

Djotodjia et Gazam-Betty, respectivement président et porte-parole de la coalition rebelle Séléka, n’ont pu prendre le vol d’hier pour aller sensibiliser leurs troupes. Ils devraient se rendre dans les lieux occupés par la coalition, où ils devraient mener des grandes actions de sensibilisation auprès de leur troupes afin qu’elles observent, elles aussi, le cessez-le-feu.


Dans cette mission, des escales sont prévues dans les grandes villes conquises, à savoir Kaga Bandoro, Sam-Ouandja, Bria, Bambari et Sibut. Finalement, l’avion affrété par le système des Nations unies n’a pu décoller de l’aéroport Bangui M’Poko.


Selon le porte-parole, cet incident est bel et bien grave puisqu’il entame le processus de retour à la paix en République centrafricaine. Il a indiqué que le pays traverse une période exceptionnelle où les petites erreurs doivent être évitées au maximum, en vue de garantir un environnement propice à ce retour de paix.


Evidemment, le moment est sensible puisque la mise en place du gouvernement pose problème vu que la majorité présidentielle n’a pas encore envoyé ses représentants, et que les rebelles de Séléka qui devraient être démobilisés, gardent encore leurs armes et occupent même des nouvelles localités. Les accords signés le 11 janvier 2013 à Libreville n’ont donné à la RCA, du moins pour le moment, qu’une paix précaire.


Cette paix demande à être consolidée dès le lendemain de Libreville par un gouvernement dynamique de transition. Or, les actes que posent les rebelles et forces loyalistes ne sont pas de nature à consolider la paix.


Du côté de Séléka, la mission qui a été empêchée hier a été une tentative d’apaisement, car les responsables comptent, à travers elle, appeler à l’ordre certains de leurs éléments incontrôlés. Heureusement, l’incident de l’aéroport n’a pas causé de dommage au processus. Gazam-Betty a promis que la mission partira dans les jours à venir pour poursuivre la sensibilisation des troupes de Séléka.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers