Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 02:28


bonne-annee

Jean-Ping-UA.jpg

La Conférence de l’Union Africaine s’ouvre, ce dimanche, à Addis-Abeba en Ethiopie, avec la présence remarquée du Président gabonais, Ali Bongo Ondimba

Libreville, 30 janvier (GABONEWS) – La Conférence de l’Union Africaine (Sommet proprement dit des Chefs d’Etat et de gouvernement), dont les travaux préliminaires ont débuté depuis lundi dernier dans la capitale éthiopienne, s’ouvre ce dimanche et se poursuivra jusqu’au 2 février 2010, avec à la clé une participation active et remarquée du Gabon à travers son président, Ali Bongo Ondimba, accompagné d’une délégation gouvernementale forte des ministres des Affaires Etrangères , Paul Toungui, et de la Communication, Laure Olga Gondjout.

A se fier à l’agenda officiel du  quatorzième Sommet des Chefs  d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine, qui  se tient à Addis-Abeba en Ethiopie, tout porte à croire que celui est  très chargé cette fois-ci, en ce sens que les dirigeants africains auront à se pencher sur des questions de taille.

Outre les Technologies de l’Information et de la Communication qui constitueront la clé de voûte de la rencontre, les participants débattront de la réforme de l’Institution panafricaine et de la révision à la hausse de son budget, des discussions sur les statuts et règlement de son personnel, sans compter les dossiers épineux de tensions secouant, entre autres, la Guinée-Conakry, les Comores, Madagascar, Somalie, Soudan (Darfour), Tchad et Centrafrique.

Le Conseil Exécutif, composé des ministres des Affaires Etrangères et autres ministres  ou autorités désignés par les  gouvernements des Etats membres, s’est déroulé les 28 et 29 janvier, tandis que, la Conférence de l’Union ou le sommet proprement dit qui rassemble les Chefs d’Etat et de gouvernement, elle, est programmée se tenir du 31 janvier au 2 février 2010.

 

NDLR : On comprend pourquoi, avant de s’envoler pour Addis-Abeba, Bozizé a cru devoir rencontrer en catastrophe la classe politique, la société civile et le corps diplomatique, tellement il n’est pas sûr de lui. Le dossier de la situation en Centrafrique figure bien à l'ordre du jour du sommet. Il doit s’attendre à être interpellé au sujet de l’affaire du meurtre de Charles Massi qu’il traîne désormais comme un boulet aux pieds malgré le mépris et la désinvolture qu’il affiche dès qu’on lui pose une question dessus.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE