Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 22:18

 

 

 

Le 27 décembre 2015, les centrafricains iront aux urnes pour élire leur prochain président. Ce sera une décision historiquement importante, grave, pour cinq ans. Et depuis samedi 14 novembre 2015, l’Autorité Nationale des Elections enregistre les dossiers des potentiels candidats. Nous disons potentiels candidats car seule la Cour Constitutionnelle de Transition aura le dernier mot. Certaines candidatures s pourraient être invalidées à l’arrivée si celles-ci ne satisfont pas à tous les critères de constitutionnalité.

 

Mais ce qui intéresse déjà grand monde, c’est la position de favori de Martin Ziguélé.

 

A en croire les grands spécialistes et scientifiques de la politique internationale, le candidat Martin Ziguélé part favori aux prochaines élections présidentielles du 27 décembre. Il est donc très important que les électeurs centrafricains comprennent que parmi cette flopée de candidatures, la majorité des candidats ne sont que des candidats te témoignage, des accompagnateurs et donc des petits candidats : des aventuriers tout court.

 

Martin Ziguélé est la seule personnalité politique avec un projet satisfaisant pour l’ensemble des Centrafricains, chrétiens comme musulmans, prévient Roland Marchal.

 

Le peuple centrafricain a trop souffert depuis des décennies, à cause de l’incompétence de ses gouvernants et de l’incapacité des régimes précédents à faire des choix politiques crédibles et visibles. Les politiques vendues aux Centrafricains jusqu’à présent furent bien souvent inadaptées aux réalités du pays. Alors, il y a une histoire pour les cinq ans qui viennent. Est-ce que l’on doit continuer avec la même politique qui a plongé le pays dans le chaos actuel ? La réponse est évidemment NON . Raison pour laquelle il faut un grand visionnaire pour redresser le Centrafrique. Ce grand visionnaire, c’est Ziguélé.

 

L’analyse du grand Chercheur Roland Marchal est pertinente et cohérente : Martin Ziguélé est un très bon candidat.

 

Les citoyens attendent beaucoup du futur président de la république. Ceci est légitime. Parce que nous sentons profondément le désir de changement chez les Centrafricains : changement de méthodes, changements de politique, changement de perspectives. Et en même temps il y a un désir de protection. Parce que les femmes et les hommes qui voteront le président de la république veulent que le nouveau président ait une vision pour la nation centrafricaine. Qu’est- ce que c’est qu’être Centrafricain ? Reparler de la Centrafrique. Qu’est ce qu’on fera de la Centrafrique ? Qu’est ce qu’elle va devenir ? Comment refonder notre armée et nos forces de défense et de sécurité ? Comment réduire le taux du chômage en créant du travail pour les jeunes et les chômeurs ? Voilà les défis qui s’imposent.

 

Face à tous ces défis, On ne le dira jamais assez, Martin Ziguélé est la seule personnalité politique avec un projet satisfaisant pour l’ensemble des Centrafricains, chrétiens, musulmans comme animistes.

 

Toujours pour Roland Marchal, cet éminent chercheur à Sciences politiques, Martin Ziguélé est un candidat raisonnable.

 

Un candidat raisonnable est un candidat réaliste. C’est un candidat qui rassure. C’est un candidat qui a la confiance d’une grande majorité de centrafricains et notamment d’hommes d’affaires et partenaires internationaux. Voter pour lui, c’est faire absolument le choix de la raison. C’est opter pour le vote utile. De ce point de vue, grâce à son projet de société réaliste et crédible qu’il est en train de mettre à la disposition du peuple, Martin Ziguélé incarne déjà la confiance du peuple. La grande ambition du MLPC et de son candidat Martin Ziguélé c’est qu’il y a un projet. Il veut que tous ceux qui pensent que ça n’est jamais pour eux, comprennent que le changement est possible au lendemain du 27 décembre. L’avenir de chaque centrafricain sera meilleur.

 

Oui, le candidat Martin Ziguélé est un candidat propre. L’avenir des Centrafricains est une promesse.

 

Sans prétention aucune, nous entendons par candidat propre, un homme compétent, un homme sans passé judiciaire, un homme qui n’a pas connu la prison, un homme qui n’a jamais été condamné par la justice. Un candidat propre est aussi un candidat créateur d’espoir.

 

Oui Ziguélé à toute l’étoffe d’un bon chef d’Etat. Qu’on le veuille ou non, il est homme capable de sécuriser et d’apaiser le pays miné par les bandes armées de tous poils. Parce que sans sécurité et la paix durable, aucune politique de développement ne sera possible. D’où l’absolue nécessité de nettoyer le pays à travers une bonne politique deRéconciliation, de Rassemblement et de Reconstruction que nous appelons de nos vœux les 3 R.

 

Allons seulement ! Il n’y a pas match. « Ziguélé candidat poids lourd et grand favori »! dixit L’Agence France Presse(AFP).

 

A l’instar de ces nombreux chercheurs en Sciences politiques dont l’AFP qui, à travers un article récemment publié dans ses colonnes, voient en Martin Ziguéle le candidat favori et poids lourds de cette prochaine élection présidentielle, notre devoir est de tirer sur la sonnette d’alarme et d’exhorter humblement les quelques électeurs qui doutent encore, ceux qu’on appelle les indécis à vite revenir dans les rangs afin d’apporter leur contribution au futur président de tous les centrafricains.

 

Oui, l’heure est proche, la moisson s’annonce à grands pas. Elle sera abondante et pour tout le monde. Faisons le bon choix. Ne manquons pas notre devoir. Que personne ne nous trompe, le grand baobab Martin Ziguélé est le seul candidat favori. Ziguele est le candidat raisonnable et très propre pour gagner l’élection présidentielle du 27 décembre.

 

Fait à Bangui, le 15 novembre 2015

 

Chancel SEKODE NDEUGBAYI

 

Porte-Parole DNC du candidat Martin ZIGUELE

RCA PRÉSIDENTIELLES DE 2015: « MARTIN ZIGUELE, UN TRÈS BON CANDIDAT, RAISONNABLE ET PROPRE », DIXIT ROLAND MARCHAL, CHERCHEUR EN SCIENCES POLITIQUES

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com