Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 00:28

 

 

 

01/10/15 (AFP)

 

La présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba Panza, a qualifié de "tentative de prise de pouvoir par la force" les violences qui ont éclaté samedi à Bangui, dans une allocution diffusée par la radio nationale mercredi soir, peu après son retour dans la capitale.

 

"Il s'agissait ni plus ni moins d'une tentative de prise de pouvoir par la force", a affirmé Mme Samba Panza, sans autre précision sur les auteurs d'une telle tentative, qui a précipité son retour de New York où elle participait à l'Assemblée générale des Nations unies.

 

Après les violences qui ont fait au moins 36 morts et près de 30.000 déplacés dans la ville - placée sous couvre-feu -, la nuit de mercredi à jeudi a été calme, selon des habitants joints par l'AFP et jeudi matin la grande majorité des barricades érigées par des groupes de manifestants depuis le week-end avaient disparu.

 

Dans son allocution, la présidente a également dénoncé "une manipulation savamment orchestrée d'une partie de la population" pour l'inciter "à se soulever et à faire resurgir les conflits interconfessionnels (...) avec en toile de fond, le soulèvement de la population contre les forces internationales et certains pays amis".

 

Les manifestants qui tenaient les barricades réclamaient notamment la démission de Mme Samba Panza et le départ des Casques bleus et des soldats français de l'opération Sangaris déployés dans le pays pour le stabiliser après les massacres intercommunautaires de fin 2013 début 2014.

 

La présidente s'est également dit une nouvelle fois favorable au "désarmement sans discrimination" de tous les groupes armés qui pullulent dans le pays, à un moment où les élections présidentielle et législatives prévues en octobre vont être une nouvelle fois reportées.

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

CP/SPK#046/2015

 

LA MINUSCA SE FELICITE DU RETOUR DE LA CHEFFE DE L'ETAT DE LA TRANSITION

 

Bangui, 30 septembre - La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) se félicite du retour aujourd'hui à Bangui de la Cheffe d'Etat de la Transition, Catherine Samba Panza, qui a écourté sa mission aux Nations Unies à New York pour œuvrer à la recherche d'une solution rapide et durable à la crise qui endeuille une fois de plus la République Centrafricaine depuis le 26 septembre 2015.

 

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République centrafricaine, Parfait Onanga-Anyanga, se réjouit que la coopération étroite entre la MINUSCA  et les Forces nationales de sécurité, appuyées par la Force française Sangaris, ait contribué au retour progressif à la normale dans un environnement sécuritaire ou persistent de fortes tensions.

 

La MINUSCA condamne fermement le niveau intolérable de violence marqué par des attaques suivies d'actes de vandalisme injustifiables ayant causé de nombreuses pertes en vies humaines et fait plusieurs blessés, y compris parmi le personnel des Nations Unies et celui des Organisations Non Gouvernementales internationales venus soutenir les populations centrafricaines dans la grave crise qu'elles traversent. Le Représentant spécial présente ses condoléances émues aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

 

La MINUSCA exhorte les autorités compétentes à identifier les auteurs de tels agissements qui doivent être arrêtés et traduits devant les tribunaux nationaux ou internationaux. A cet égard, la MINUSCA rappelle que toute attaque contre le personnel des Nations Unies est assimilée à un crime de guerre.

Centrafrique: la présidente de transition dénonce une "tentative" de coup de force

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com