Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 20:29

 

 

NOTE D’INFORMATION

 

 

 

Bangui, le 18 septembre 2015 – La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a célébré, ce 18 novembre, le premier anniversaire du transfert de responsabilité de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) vers la Mission onusienne de maintien de la paix, le 15 septembre 2014. En une année, de multiples défis ont été relevés même si beaucoup reste à faire a reconnu le Chef de la MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga, en présence du Premier ministre, Mahamat Kamoun, d’invités de haut rang qui ont massivement pris part à la cérémonie, ainsi que du personnel de l’organisation.

 

Au plan opérationnel, l’effectif de 10 000 militaires et 1 800 policiers initialement prévus par la Résolution 2149 du Conseil de Sécurité des Nations Unies est désormais atteint. La Mission s’est félicitée de ce que 9 266 militaires et 1558 policiers ont déjà rejoints les rangs de la MINUSCA, «déterminés à remplir leur mission de pacification et de restauration de l’autorité de l’Etat centrafricain». Grâce à leurs efforts inlassables, ils ont contribué au retour à la normalité en RCA où les activités économiques et sociales reprennent peu à peu le rythme qu’elles avaient connu avant la crise à la faveur d’une sécurité indéniablement accrue a reconnu le Premier Ministre Kamoun. Dans les zones du pays où les ravages de la crise ont été les plus importants, la MINUSCA a mis un point d’honneur à protéger les civils, favoriser le retour des services déconcentrés de l’Etat et continue d’appuyer le processus politique en vue d’une sortie de crise définitive. Ce travail est aussi à la gloire des soldats tombés pour la paix en RCA.

 

Tout en rendant hommage au «travail des hommes et des femmes des contingents militaires et de police de la MINUSCA», M. Onanga-Anyanga n’a pas manqué de rappeler que «la Tolérance Zéro contre les abus en tout genre, est une exigence primordiale et toute faute sera sanctionnée avec la plus grande fermeté». La protection des civils étant au cœur du mandat de la MINUSCA, «aucun écart de comportement et manquement dans l’assistance aux populations civiles » ne saurait être toléré.

 

La célébration de ce premier anniversaire arrive au moment où la République centrafricaine se prépare à aller vers une étape charnière de son histoire. En effet, le pays se prépare «à organiser des élections capitales pour son avenir. Le retour à l’ordre constitutionnel sera le gage du rétablissement de la paix et de la stabilité du pays ». A ce titre, le Chef de la MINUSCA a appelé les Centrafricaines et les Centrafricains à «assumer leur responsabilité historique de doter leur pays d’institutions plus démocratiques et stables ».

 

Ces acquis auraient certainement été encore plus difficiles à atteindre sans la mobilisation immédiate des pays de la région auprès de la Centrafrique. «Leurs troupes ont servi d’ossature aux forces de maintien de la paix, d’abord régionales, puis continentales et enfin onusiennes à partir du 15 septembre 2014 ». Aussi, le Chef de la MINUSCA a-t-il également salué «les contingents des autres pays qui ont rejoint la MINUSCA marquant ainsi la force de la solidarité internationale et le caractère indivisible de la paix et de la sécurité mondiale », sans omettre la contribution de la Force française (SANGARIS) et d’EUMAM. Un hommage a aussi été rendu aux autorités de la Transition pour le soutien démontré envers les opérations de la MINUSCA.

LA MINUSCA CELEBRE SA PREMIERE ANNEE D’ACTION OPERATIONNELLE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com