Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 02:48

 

 

 

http://www.radiondekeluka.org/  mercredi 26 août 2015 13:36

 

Les épouses des éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont manifesté ce mercredi devant le siège de la Mission onusienne à Bangui pour réclamer le redéploiement de leurs maris en vue de la sécurisation de la République Centrafricaine (RCA) plongée dans une crise profonde depuis 2013. 


Plus d'une centaine de femmes ont pris part à cette seconde manifestation. Elles ont exigé la levée de l’embargo sur les armes imposé à la RCA par l'ONU, la réhabilitation immédiate des forces de défense et de sécurité et leur redéploiement sur l’ensemble du territoire national afin de sécuriser le pays. Cette manifestation se tient au moment où le numéro deux des Nations Unies, Diane Corner, Représentante de la commission des sanctions est en mission à Bangui.


Des messages forts en français et en anglais sont inscrits sur des banderoles. ''Trop c’est trop'', ''Vous qui êtes femme, au secours'',''Woman in Central Africa Republic, stand for the rehabilitation of the national forces and security, the lifting of embargo and disarmement'', ''Nous voulons la paix et la sécurité'', etc... 


L’une des mécontentes revient sur les différents points de leurs revendications sous couvert de l’anonymat. « Depuis 2013, nous, mamans de Centrafrique, nous sommes fatiguées. Par la voix des ondes, nous avons appris que notre sœur est arrivée des Etats-Unis pour la réhabilitation des FACA, pour que nos militaires commencent le travail. C'est pourquoi aujourd'hui, nous venons vers elle pour manifester et lui donner notre soutien afin que la réhabilitation des forces de défense et de sécurité puisse avoir lieu effectivement », a-t-elle déclaré sommant que « nous voulons le désarmement ».


Un mémorandum a été remis aux responsables de la Minusca comme l'explique l’une des porteuses du message.


« Nous avons été reçues par le directeur de cabinet du Représentant des Nations-Unies, nous lui avons remis un mémorandum. Il nous a expliqué que la mission a des contraintes. Et comme la Représentante de la commission des sanctions est arrivée hier, ils vont discuter pour voir ce qu'il y a lieu de faire. Seulement, notre principal problème demeure la réhabilitation des FACA qui nécessite un processus », a affirmé la dame.


C'est pour la seconde fois que les épouses des éléments des forces de défense et de sécurité manifestent officiellement devant le siège de la Minusca à Bangui au sujet du réarmement des Forces Armées Centrafricaines. 

 

 

Des femmes centrafricaines réclament la levée de l’embargo et la réhabilitation des FACA

 

http://rjdh.org/  PAR PRINCE NGAÏBINO LE 26 AOÛT 2015

 

Un groupe de femme centrafricaines ont fait un sit-in ce matin devant  le siège de la Minusca. A travers cette manifestation, elles voulaient revendiquer la levée de l’embargo sur  les armes et la réhabilitation des Forces armées centrafricaines (FACA).

 

Elles sont plus d’une centaine, venues des quatre coins de Bangui et des différentes organisations syndicales et associatives des femmes, à prouver leur mécontentement ce 26 août devant le siège de la Minusca à Bangui. Elles ont pris d’assaut dés 11 heures du matin, l’entrée principale de la représentation  onusienne présente dans le pays, pour dénoncer les violences, revendiquer la levée de l’embargo sur les armes et la réhabilitation des Forces Armées Centrafricaines.

 

Sur des pancartes que tiennent les manifestantes on peut lire  « Trop c’est trop » ou encore le message principale qui est « Vous qui êtes femmes, au secours ».  « Nous sommes réunies ici devant la Minusca pour rencontrer l’experte des Nations Unis en charge de la commission des sanctions qui est arrivée hier, afin de lui remettre un mémorandum qui réclame la levée de l’embargo et la réhabilitation des forces de défenses et de sécurité ».

 

Qualifiée d’action pacifique par elles-mêmes, une poignée des manifestantes a pu déposer au cabinet du  Représentant de la Minusca, ledit mémorandum.

 

« Nous avons été félicitées par le chef de cabinet du Représentant de la Minusca parce que notre action est pacifique. Elle est loin de ce que font habituellement les autres, avec des tapages et autres débordements.  Mais il nous a assuré que nos revendications seront soumises à des processus et que qu’au moment venu, la Minusca aura besoin de nous »,  a dit la secrétaire générale de ce groupe de femmes, constitué pour la circonstance.

 

Ces femmes viennent pour la plupart du G23, une organisation regroupant vingt trois associations féminines et également de l’association des femmes militaires.

 

Réhabilitation des FACA : seconde manifestation de leurs épouses
Réhabilitation des FACA : seconde manifestation de leurs épouses
Réhabilitation des FACA : seconde manifestation de leurs épouses
Réhabilitation des FACA : seconde manifestation de leurs épouses
Réhabilitation des FACA : seconde manifestation de leurs épouses

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com