Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 16:37

 

 

 

Bambari, 11 avril 2015 (RJDH)---C’est le 10 avril dans la matinée que l’acte s’est produit quand le convoi de la Minusca avec le convoi transportant  des bœufs, quittant Bambari pour Bangui avait été violement attaqué par la population. A l’origine de l’évènement, l'arrestation des présumés criminels musulmans par la gendarmerie nationale.

 

En représailles à cet acte, les musulmans ont aussi arrêté au quartier Bornou 5 conducteurs de taxi-moto demandant à la gendarmerie la libération des deux musulmans. La Minusca est intervenue pour apaiser la tension et le convoi à continuer sur Bangui, selon une source proche de la Minusca présente à Bambari.

 

Cet incident a fait plus d’une trentaine de blessés selon une source hospitalière. En plus de ce dégât humain, plusieurs véhicules ont continué le voyage avec des casses. Selon un témoin joint à Bambari, « 23 véhicules dans le convoi avaient continué le voyage avec des vitres cassées ». D’autres témoins affirment aussi que les peuhls qui sont dans les véhicules se sont descendu et ont brulé environs 17 maisons et agressé quelques paysans qui revenaient de leurs champs.

 

 « Une dizaine de maisons ont été brûlées par des peulhs suite à l’incident », a indiqué un élément de la Minusca, joint depuis Bambari.

 

Les blessés sont admis à l’hôpital préfectoral de Bambari pour des soins. Joint au téléphone par le RJDH, le Docteur Joseph Chamberlain Bama rapporte les informations en sa possession. «Je ne suis pas sur place mais on m’a appris qu’il y a une trentaine de blessés présentement à l’hôpital et une personne serait morte. Pour le moment, je ne peux pas confirmer l’information sur cette mort », a-t-il dit.

 

L’insécurité reste préoccupante dans cette partie de la RCA, où la présence des hommes en armes est toujours signalée. Bambari est une ville qui regroupe encore la Séléka et les Anti-Balaka d’un côté, et de l’autre la population civile. Un calme précaire est visible.

 

Cette attaque intervient le même jour de celle survenue à Kaga-Bandoro, où la population avait attaqué la base de la Minusca, revendiquant la sécurité dans la zone./

 

Line Péguy Gondjé Demba

Centrafrique/Bambari : La population s’en prend à un convoi de la Minusca à destination de Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com