Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 10:31

 

 

 

 

 

02/08/14 (APA)

 

Le parlement de transition a démarré vendredi une session extraordinaire d’une semaine pendant laquelle il restituera les conclusions du Forum de Brazzaville, notamment l’accord de cessation des hostilités.

 

Les participants discuteront aussi de l’évolution de la mise en œuvre de la feuille de route de transition et de l’élargissement du CNT, à la lumière de la charte constitutionnelle de transition.

 

En ouvrant la session, le président du Conseil National de Transition (CNT), M. Alexandre Ferdinand Nguendet, a souligné l’importance de la rencontre demandant aux députés de faire preuve de « patriotisme et de sérieux » pour atteindre les objectifs visés.

 

M. Nguendet a indiqué qu’après le Forum de Brazzaville, il faut privilégier le consensus pour ramener la paix.

 

En ce qui concerne la demande d’élargissement du CNT, il a fait remarquer qu’« il s’agit d’une question de pure logique et de mesures d’apaisement à prendre en vue du retour de la paix et la réconciliation après le forum de Brazzaville. Le bureau national du CNT est en discussion avec la Commission lois, intérieur et affaires administratives sur les moyens de retoucher l’article 50 de la charte de transition pour rendre possible cet élargissement » a-t-il dit.

 

S’adressant aux conseillers nationaux qui ont pris part au forum de Brazzaville, le président du parlement de transition les a exhortés à rendre compte des conclusions de cette rencontre afin que tous les conseillers nationaux soient « à partir de ce jour des porte-drapeaux d’une force de paix et de réconciliation dans tous les quartiers, villages et provinces (….) pour qu’enfin le peuple centrafricain se réconcilie avec lui-même ».

 

Quant à l’évaluation de la feuille de route du gouvernement par le CNT, M. Nguendet a relevé que la charte de transition stipule en son article 72 : « à la fin de chaque semestre, le Gouvernement de Transition présente un rapport sur l’exécution partielle de la Feuille de Route de la Transition au Conseil National de Transition qui peut en débattre ».

 

M. Nguendet a déclaré à ce propos que le CNT s’est interrogé sur les actions menées par le gouvernement pour assurer la sécurité, relancer les activités agricoles, le retour de la RCA dans le processus de Kimberley, la réorganisation des régies financières, la redynamisation du système de santé et la relance des activités de l’éducation. Il s’agit aussi d’apporter une réponse à la situation des personnes déplacées internes.

 

Le CNT est réuni depuis vendredi  en session extraordinaire pour faire la restitution de Brazzaville et procéder à la modification de l'article 50 de la charte qui permettra l'arrivée des Antibalakas et peut être de nouveaux conseillers au CNT?
 

Se contenteront-ils au seul article 50 ou procèderont-ils à la modification du 106 pour que les acteurs de la transition soient autorisés à se présenter aux prochaines élections ? Wait and see…. ! 



Décret N°14.253, du 31 juillet 2014, portant convocation du Conseil National de Transition (CNT) en session extraordinaire du 1er au 07 août 2014.

 

L’ordre du jour de cette session porte exclusivement sur la restitution des conclusions du forum de Brazzaville, sur l’évolution de la mise en œuvre de la feuille de la transition et sur l’élargissement du Conseil National de Transition. (Radio nationale/TVCA).

 

 

 

Le Président du Conseil National de Transition (CNT), Ferdinand Alexandre Nguendet estime que l’accord de cessation des hostilités soit le dernier accord de négociation

 

Bangui, 31 Juil (ACAP) – Le Président du Conseil National de Transition (CNT), Ferdinand Alexandre Nguendet a estimé que l’accord de cessation des hostilités et des violences conclu à Brazzaville est le dernier accord de négociation, lors de la restitution du forum de Brazzaville, mercredi 30 juillet 2014 à Bangui.

 

Le but de cette conférence de presse est d’attirer l’attention des belligérants signataires de l’accord de cessez-le feu  en vue de respecter leurs engagements pour un retour définitif de la sécurité et de la paix en Centrafrique.

   
Aux dires du Président Alexandre Ferdinand Nguendet, les forces internationales présentes  en Centrafrique et les forces de défense doivent apporter des réponses appropriées à l’endroit des forces négatives qui veulent prendre en otage le peuple centrafricain et  les a invité de mettre en application la Résolution 21/27 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. 

  
Faisant allusion à la question de la partition du pays et de la démission de la Présidente de transition,  le Président du CNT a déclaré que : ‘’nous ne sommes pas là pour encourager l’instabilité au niveau des institutions de la transition. Le point de la démission du chef de l’Etat de la transition n’est pas à l’ordre du jour du forum de Brazzaville’’. 
  
Enfin, le Président du CNT, Alexandre Ferdinand Nguendet a exhorté les groupes armés à faire taire leurs querelles et velléités tendant à nuire à la bonne application dudit Accord. 


Il convient de rappeler que le but du Forum était d’obtenir de ceux qui détiennent encore les armes et qui entretiennent l’insécurité et la violence « une cessation des hostilités », c'est-à-dire un arrêt de la violence et le dépôt des armes en leur possession. 

 

Le parlement centrafricain de transition en session extraordinaire pour restituer le Forum de Brazzaville

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com