Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 03:01

 

 

 

 

http://www.fasozine.com/   19 février 2014  Écrit par Bark Biiga

 

Il ne se passe plus de semaine sans incident tragique en Centrafrique. Depuis que ce pays plongé dans le gouffre à cause de l’amateurisme de sa classe politique et de l’incapacité des forces armées étrangères à y faire régner l’ordre et la sécurité, c’est la porte ouverte à toutes les dérives. La dernière en date a consisté en l’érection de barricades sur l’avenue qui mène à l’aéroport. Les auteurs d’un tel blocus ne sont autres que des miliciens anti-balaka qui entendaient ainsi protester contre l’évacuation des ressortissants tchadiens.

 

Comme on devait s’y attendre, la situation a vite dégénéré en affrontements à l’arme lourde entre les manifestants et les éléments de la Mission intégrée de soutien à la Centrafrique (Misca). Décidemment, ces groupes armés anti-balaka qui étaient supposés être mis hors d’état de nuire, ne le sont toujours pas. Pire, ils continuent de troubler le sommeil des forces armées internationales, mais aussi des Centrafricains eux-mêmes.

 

Leur force de nuisance semble si importante qu’il faut désormais des armes automatiques, lance-roquettes et autres grenades pour leur faire entendre raison. A l’allure où vont les choses, on ne devrait pas s’étonner de voir cette milice visiblement incontrôlée déclarer la guerre à toutes les forces régulières.

 

En tout cas, ce qui s’est passé dans la nuit du mardi à mercredi dans le secteur de l’aéroport de Bangui montre clairement que la Centrafrique repose toujours sur une poudrière qu’il faut désamorcer avant qu’il se soit trop tard. En tout cas, on ne dira pas qu’on ne sait pas d’où peut venir l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres.

Lu pour vous : Centrafrique: la poudrière incontrôlable?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com