Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:11

 

 

 

 

Le Messager

 

C’est le Premier ministre camerounais qui représentera le chef de l’Etat camerounais à la conférence extraordinaire des chefs d’Etat de la sous-région

 

Le président de la République du Cameroun a contre toute attente, annoncé qu’il ne prendra pas part à la conférence extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale. Le hic pourrait être la présence annoncée à ces assises du nouvel homme fort de Centrafrique, croit-t-on savoir sous les dorures des salons de Yaoundé. Et pour cause, l’actuel chef d’Etat centrafricain n’a pas encore pu ou su attirer sur lui la sympathie de Paul Biya.

 

A travers un communiqué du secrétaire général de la présidence de la République, en effet, l’opinion a eu confirmation du doute qui planait sur la participation du chef de l’Etat camerounais à ce sommet depuis le refus catégorique du président camerounais de recevoir à Yaoundé au cours de sa tournée en sous-région Afrique centrale, le tombeur de François Bozizé. C’est Philémon Yang, Premier ministre qui est chargé de porter la voix du Cameroun durant ce sommet des 6  chefs d’Etat d’Afrique centrale ce jour, 14 juin 2013 à Libreville.

 

Il faudra donc encore un peu de temps pour, l’ex-rebelle devenu homme fort de Bangui pour être adoubé par le doyen de la sous-région, lequel n’a certainement apprécié que modérément l’idée du mandat d’arrêt lancé contre François Bozizé alors qu’il séjournait au Cameroun après son départ forcé du pouvoir du côté de l’ex-Oubangui Chari. Ou pis, les sorties médiatiques de Djotodia estimant que le Cameroun ne saurait être une terre d’accueil pour son prédécesseur.

 

De plus, l’on sait d’après des informations de premières mains, qu’Idriss Deby du Tchad auquel est venu s’ajouter Obiang Nguéma de Guinée équatoriale, a sollicité, en vain, l’adoubement de Djotodia par Biya. Peut-être que les effets de ce dos rond du président camerounais ont pu jeter un coup de froid aux relations avec ses deux homologues au point où Paul Biya revenu au Cameroun mardi et  depuis quelques temps réguliers aux conférences des chefs d’Etats de la Cemac - quitte à solliciter qu’elles soient ajournées pour coller avec son agenda - a décliné, à la dernière heure, l’invitation d’Ali Bongo qui reçoit, chez lui, ses pairs ce jour.

 

Rodrigue N. TONGUE

Lu pour vous : Paul Biya refuse-t-il de rencontrer Michel Djotodia ? (Le Messager)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com