Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 22:14

 

 

 

 

 

Bangui, 25 juillet 2013 (CAP) – C’est dans deux camions bétaillères destinés au transport de carcasses de boeufs que plusieurs tonnes de caissettes de munitions de guerre de tous calibres et de toutes sortes, allant des cartouches pour chargeurs de Kalachnikov aux obus de mortier de 120 mm, ont été déversées en début d’après-midi du mercredi dernier au camp de Roux, quartier général de la garde présidentielle et résidence du Président Michel Djotodia.

 

Le chef de l’état de la Transition, accompagné de plusieurs de ses proches collaborateurs, a quitté brièvement sa résidence pour venir personnellement assister au déchargement spectaculaire du contenu des deux bétaillères arrivées de la garnison de Bossembélé où l’ex-président François Bozizé avait entreposé plusieurs dizaines de conteneurs comportant un impressionnant arsenal de guerre.

 

D’après le chef d’état-major des armées, le général de division Jean-Pierre Doléwaye qui était également présent sur les lieux, cette cargaison n’est qu’une partie seulement  de ce que Bozizé avait entreposé à Bossembélé. A sa résidence de Sassara à la sortie nord de la capitale Bangui où le président Djotodia et le général Doléwaye s’étaient rendus récemment, le chef d’état déchu avait aussi stocké une importante quantité d’armes et de munitions de guerre dont des mines anti-personnel. Au domicile de son fils Francis Bozizé, une impressionnante quantité d’uniformes militaires et équipements comme des gilets pare-balles et également d’armes de guerre, avaient aussi été trouvés, faisant de celui-ci un véritable chef de milice.

 

Tout ministre délégué à la défense qu’il fut, Francis Bozizé et son président de père n’avaient jamais voulu doter les soldats des FACA des armes et équipements nécessaires pour l’accomplissement de leurs missions de défense du territoire une telle quantité d’armes de toutes sortes, Bozizé ait pu perdre le pouvoir et fuir comme un lapin de garenne, tout général d’armée qu’il prétendait être. 

Le président Michel Djotodia réceptionne une importante cargaison de munitions de guerre stockée par Bozizé à Bossembélé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com