Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 12:36

 

 

 

Rca - Le 13 juin 2013 © koaci.com - Le nouveau gouvernement d’union nationale centrafricain formé par le Premier ministre Nicolas Tiangaye, reste largement dominé par les anciens rebelles du Séléka, selon l’annonce faite ce jeudi à la radio nationale.

Le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye a formé ce jeudi le nouveau gouvernement d’union nationale, un gouvernement dont les postes-clés sont détenus par les anciens rebelles du Séléka.


Le décret portant création du nouveau gouvernement a été annoncé ce jeudi matin à la radio nationale, et les portefeuilles importants restent aux mains du Séléka : Le président de la transition, Michel Djotodia, sera en charge de la défense, Nourendine Adam, chef de la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), à la Sécurité, Christophe Gazam Betty reste à la communication tandis que Gontran Djono occupe, le ministère des mines.


Cette nouvelle équipe se compose donc de 34 membres, dont 9 ministres issus de la coalition rebelle Séléka, de 7 ministres issus de l'ancienne opposition avec 2 anciens proches du président déchu, François Bozizé, les16 autres membres sont issus de la société civile et de différentes formations politiques.


Contrairement aux promesses du Premier ministre en avril à N'Djamena, les différentes sensibilités politiques du pays sont minoritaires dans son nouveau gouvernement. 

Parmi les 8 nouvelles personnalités qui font leur entrée au gouvernement, seulement deux sont issues de l’ancien régime Bozizé, renversé par les rebelles du séléka en mars dernier.



Nanita

Centrafrique: La rébellion majoritaire au sein du nouveau gouvernement

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com