Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 22:13

 

 

 

 

JOHANNESBURG (AFP) - 05.06.2013 15:36 - L'ex-président centrafricain François Bozizé, renversé en mars, n'est pas attendu en Afrique du Sud, contrairement à ce qu'un de ses conseillers avait affirmé, a déclaré mercredi à l'AFP le ministère sud-africain des Affaires étrangères.

 

"Je ne sais pas d'où viennent ces rumeurs", a commenté le porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Clayson Monyela.

 

Mardi, l'un des "conseillers" sud-africains de M. Bozizé avait assuré sous couvert de l'anonymat: "Il est attendu sous peu en Afrique du Sud (...) J'ai parlé avec son équipe cet après-midi (mardi) et ils m'ont dit qu'il était encore à Nairobi, après avoir quitté le Cameroun où il s'était réfugié après avoir été chassé par le coup d'Etat en mars".

 

Le président Bozizé, arrivé au pouvoir par les armes en 2003 grâce au soutien massif du Tchad, s'est exilé depuis la prise du pouvoir par la coalition rebelle Séléka à Bangui.

 

Le 31 mai, la République centrafricaine a lancé un mandat d'arrêt international contre l'ancien président pour "crimes contre l'humanité" et "incitation au génocide". Toutefois aucune notice contre l'ex-président ne figure sur le site internet d'Interpol.

 

© 2013 AFP

 

 

 

François Bozizé: Une vie d’errance après le pouvoir?

 

3 JUIN 2013

 

Chassé du pouvoir par la rébellion armée de la Séléka, François Bozizé ne sait décidemment plus où se reposer. Dimanche dernier, il a du quitter son exil camerounais à bord d'un vol régulier de la compagnie Kenya Airways. Il serait difficile de ne pas lier ce déplacement au mandat d’arrêt international que la justice centrafricaine vient d’émettre contre lui et dans lequel il est accusé de «crime contre l’humanité», d’«incitation au génocide»,…Compte tenu de la proximité du Cameroun avec son pays, il craint certainement de faire les frais d’une extradition impromptue.

 

L’errance à laquelle est désormais contraint l’ex-président centrafricain remet au goût du jour la question de la gestion du pouvoir en Afrique. A quoi sert donc le règne sans partage auquel se livrent la plupart des chefs d’Etat sur le continent s’ils ne peuvent même plus avoir une vie après le pouvoir? Ce qui arrive aujourd’hui à Bozizé rappelle tristement ce qui arriva plusieurs années plus tôt au jadis tout-puissant «roi du Zaïre», Mobutu Séséko et à d’autres qui ont fini leurs derniers jours en exil pour ne pas simplement les finir en prison.

 

En quittant le Cameroun voisin de la Centrafrique, le général François Bozizé espère, probablement, se mettre un peu plus à l’abri de la justice de son pays. Mais pour combien de temps? S’il est au Kenya, il peut compter sur le président Kenyatta qui également maille à partir à la Cour pénale internationale et qui toutes les raisons de ne pas le livrer. Du moins aussi longtemps qu’il pourra lui-même espérer échapper à la justice internationale.

 

 

Source : http://www.fasozine.com/index.php/le-blog-de-barkbiiga/10297-francois-bozize-une-vie-d-errance-apres-le-pouvoir

Centrafrique: l'ex président Bozizé n'est pas attendu en Afrique du Sud

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com