Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 00:21

 

 

 

Bangui, 1er mars (ACAP)- Le Ministre de la Justice, Flavien M'bata, a annoncé, par un communiqué mercredi 1er mars en début de soirée, le transfert à Bangui de six combattants du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC) et du Front Populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (RPRC) capturés par les forces de la MINUSCA lors d'une opération près de Bambari et mis à la disposition de la justice centrafricaine.

 

Le parquet de la République de Bangui, « a automatiquement ouvert une enquête judiciaire en saisissant la Section des Recherches et des Investigations de la Gendarmerie nationale pour association de malfaiteurs, détention illégale d’armes ou de munitions de guerre, crime de guerre, crime contre l’humanité et rébellion », souligne le communiqué.

 

« Les présumés auteurs des faits seront traités conformément aux règles prévues par le Code de procédure pénale centrafricain », ajoute le communiqué, qui précise que ces derniers auront » droit à un procès juste et équitable ».

 

L’annonce du transfert à Bangui des six combattants du MPC et du RPRC intervient 48 heures après l’annonce par la MINUSCA d’une opération effectuée par ses forces le 27 février et ayant permis de stopper la progression vers Bambari de combattants du FPRC, dont trois, à savoir Idriss Ahmed El Bashar, Yaya Idriss et Line Angou Aneser, allaient être auditionnés par la justice centrafricaine.

 

Les trois hommes ainsi que d’autres éléments du FPRC « ont violé la ligne rouge établie par la MINUSCA, en s’approchant de Bambari avec des AK47 et des RPG », précise le communiqué de la Mission onusienne.

 

Depuis le 11 février dernier, la coalition du RPRC tente d’assiéger la ville de Bambari pour en déloger les éléments du Mouvement pour l’Unité et la paix en Centrafrique (UPC), dont le chef, Ali Darass a dû quitter la localité il y a 8 jours.

ACAP

Le Ministre de la Justice annonce l'ouverture d'une enquête judiciaire à l'encontre de six combattants capturés par la MINUSCA

Partager cet article

Repost 0
Centrafrique-Presse.com