Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 22:27
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

 

 

La Cour Constitutionnelle de Transition proclame Faustin Archange Touadera président de la République Centrafricaine

 

http://rjdh.org/ PAR ARMANDO YANGUENDJI LE 1 MARS 2016

 

La cour constitutionnelle de transition a proclamé ce mardi 1er mars 2016  Faustin Archange Touadera président de la République Centrafricaine, élu à 62,69%. La décision est  prise lors de l’audience publique à Bangui.

 

Selon la décision de la Cour Constitutionnelle de Transition, Faustin Archange Touadera est vainqueur du scrutin  avec 62,69% au lieu de 62,71% contre 37,31%  au lieu de 37,29%, proclamés provisoirement par l’Autorité Nationale des Elections (ANE).

 

« …Article 3, la majorité  des suffrages exprimés  au scrutin du 14 février 2016 a été  recueillie par le candidat Faustin Archange Touadéra.

 

Article 4, proclame Faustin Archange Touadéra élu président de la République Centrafricaine.

 

Article 5, la présente décision sera notifiée au chef d’Etat de transition, au président du Conseil National de Transition, au Premier Ministre chef du gouvernement de transition, à l’ANE, à Faustin Archange Touadéra et Anicet Georges Dologuélé », c’est en ces termes que Zacharie Ndouba, président de la CCT a proclamé les résultats.

 

La ville de Bangui est calme et aucune manifestation n’est enregistrée à cet effet.  Car déjà, le directeur de campagne de Touadera,  Simplice Sarandji a justifié le président Faustin Archange Touadera n’a pas voulu une manifestation.

 

« Touadera dit qu’il ne veut pas que personne ne puisse imprimer  son effigie, composer des  chansons à son nom pour lui rendre gloire, car cela est un culte de personnalité », a-t-il  expliqué Sylvain.

 

Faustin Archange Touadéra prêtera serment le 30 mars 2016 selon le programme du comité d’organisation. Ce serment marquera la fin de la transition de près de trois ans en Centrafrique.

 

 

Les enseignants du supérieur prolongent leur mouvement de grève pour 8 jours

 

http://rjdh.org/ PAR SAINT-CYR GBEGBE LE 1 MARS 2016

 

Les enseignants du supérieur prolongent leur mouvement de grève pour 8 jours à compter de la journée du 2 mars 2016. La décision a été prise au cours d’une Assemblée Générale restitutive du Syndicat Autonome des Enseignants du Supérieur (SYNAES), tenue ce jour 1er mars 2016 à Bangui.

 

Les enseignants du supérieur ont présenté au gouvernement trois points de revendication à savoir ; l’intégration dans la fonction publique des enseignants vacataires du supérieur, le paiement des frais de vacation et le paiement de leurs subventions.

 

Eddy Romuald Wode-Palem, secrétaire exécutif du SYNAES a présenté la décision prise au cours de l’Assemblée Générale restitutive. « Unanimement, les enseignants du supérieur ont décidé d’observer une autre grève de 8 jours, qui va commencer à partir de demain 2 mars 2016, pour prendre fin le 10 mars », a-t-il précisé.

 

Ce dernier a fait savoir que la décision fait suite au silence du gouvernement face aux trois jours de grève observés la semaine dernière. « Nous avons compris qu’il n’y a pas eu d’écho favorable de la part du gouvernement par rapport aux trois premiers jours de grève qui a débuté jeudi 25 février dernier », a affirmé le secrétaire exécutif du SYNAES.

 

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Bernard Simiti a reçu à son cabinet, le bureau exécutif du SYNAES le vendredi 26 février dernier. Aucune solution n’a été trouvée jusque-là, selon le SYNAES.

 

 

Une vingtaine des maisons détruites dans le 7e arr de Bangui suite à la pluie diluvienne

 

http://rjdh.org/ PAR CAROLE BYCEKOAN LE 1 MARS 2016

 

Une vingtaine des maisons ont été détruites dans une partie du 7e  arrondissement de Bangui,  après la pluie qui s’est abattue lundi 29 février dans la capitale centrafricaine. D’autres dégâts matériels et humains ont été enregistrés.

 

Le quartier Ngaragba dans le 7e arrondissement de la ville de Bangui est le plus touché. Jean Max Yokoté, militaire retraité et l’un des victimes  témoigne les faits : «La pluie qui s’est abattue hier dans notre arrondissement a causé des dégâts importants, la plupart des victimes a passé la nuit à la belle étoile. Nous ne savons quoi faire».

 

 Un peu plus loin un arbre arraché par le vent est tombé sur une maison. Henri Mbrepou, propriétaire de la maison regrette l’acte.  « J’étais sorti hier laissant mes 4 enfants avec leur maman dans la maison, quelque minute plus tard, j’ai reçu un appel pour me dire que la  maison est détruite par la pluie et deux de mes enfants ont eu des blessures », a-t-il expliqué.

 

 « Après cette pluie, nous avons enregistré une vingtaine des maisons détruites et des cas des blessures dont une personne du troisième âge a eu une fracture à la jambe. Donc au total trois blessés», a déclaré Jean Pierre Mandago, chef du quartier Ngaragba 5.

 

Chaque année pendant la saison sèche, les premières pluies causent  des dégâts matériels considérables.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com